Maes à Dubaï : ses proches ciblés par une fusillade à Sevran

Le 12 Jan 2022 à 10:16 par Sikagz

Le nom de Maes ne cesse d’être mentionné ces dernières heures y compris sur Twitter. En effet, il semblerait que des proches ainsi que des membres de sa production aient été ciblés par une fusillade à Sevran. Une attaque qui serait liée à lui. D’ailleurs, l’artiste a réagi à tout cela. Gentsu vous raconte tout.

Il y a quelques semaines de cela, Maes faisait son retour dans les bacs avec Réelle Vie 3.0. Si le public a été plutôt réceptif face à ce projet, des rebondissements sont survenus peu de temps après. On pense notamment au fameux incendie survenu lors du tournage de son clip « Kalenji » avec ZKR. D’ailleurs, le mystère s’éclaircit de plus en plus autour de cette histoire qui cache en réalité une affaire beaucoup plus sordide de jour en jour. Ambiance !

Maes à Dubaï : ses proches ciblés par une fusillade à Sevran

Rien ne va plus à Sevran ! Alors que Maes se trouve toujours à Dubaï où il a dû s’interposer dans une embrouille opposant deux candidates de télé-réalité, une fusillade aurait visé plusieurs proches du rappeur ainsi que plusieurs producteurs. D’ailleurs, Kuntakinte a apporté quelques éléments à ce sujet en expliquant dans un premier temps: « Je ne vais rien apprendre aux sevranais ni aux villes des alentours, mais le rappeur Maes originaire des cités blanches à Sevran est au coeur d’une polémique. Depuis plusieurs semaines. Tout a commencé le soir du tournage de son clip « Kalenji ». Des ennemis du rappeur ont brûlé trois véhicules pendant des prises. Des vidéos sont encore visibles sur le net. Cette attaque est une protestation ouverte à la venue du rappeur sur les lieux, qui visiblement était interdit de clipper aux beaudottes. Au lendemain des faits, convoqué, par 2 de ses ennemis afin de régler les soucis face à face, le rappeur venu seul se présente à eux. Après une altercation, les esprits s’échauffent. Des coups de feu sont tirés ».

Maes à Dubaï : ses proches ciblés par une fusillade à Sevran Maes à Dubaï : ses proches ciblés par une fusillade à Sevran

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, le blogueur a ensuite ajouté: « Les deux blessés par balles, l’un à la jambe et l’autre au ventre, sont rapidement pris en charge et hospitalisés. Leurs pronostics vitals ne seraient pas engagés. Prise de panique et désormais ouvertement recherché par certains résidents des beaudottes, le rappeur décide de s’envoler à Dubaï. Trouvant qu’une partie de sa production n’est pas assez impliquée pour calmer l’histoire, Il décide de ne plus les suivre sur Instagram et de se séparer d’eux professionnellement. En revanche des répercussions ont bien commencé à avoir lieu dans la capitale. Une association sevranaise a brûlé, le véhicule d’un proche du rappeur, Un membre de son staff s’est fait tirer dessus avant hier… Une vidéo tourne déjà sur les réseaux. Aucune plainte n’a été déposé à l’encontre du rappeur à ce jour ».

Maes réagit à son tour à l’affaire de la fusillade

Face à toute l’agitation et médiatisation autour de cette affaire, Maes a été invité à réagir. Cela serait partie d’une histoire de jalousie car beaucoup lui reprochent de ne pas assez faire « croquer » les personnes de sa ville. De là, ils en seraient venus à régler cela avec des armes, le rappeur aurait lui même tiré. Mais les protagonistes ne lâcheraient pas l’affaire et c’est pour cela qu’il se serait enfui à Dubaï pour protéger sa famille.

De son côté, Maes a pris la parole et le vocal en question a circulé sur la Toile. « Regarde, ils sont venus au clip pendant qu’on tournait la scène. Cela veut dire que l’on avait pas de vue sur les voitures. Un petit me dit : ‘il y a les voitures qui brûlent’. Je cavale, les voitures brûlent, il n’y a plus personne. Personne ne sait c’est qui, personne il truc t’as capté. Il n’y a plus personne. Toute la nuit je patiente à Sevran. Il n’y a pas mes producteurs, il n’y a personne. Je ne suis plus avec mes producteurs t’as capté ? Comme ils m’ont lâché, je ne suis plus avec eux. Il n’y a rien qui va me porter préjudice vu que j’suis en val-ca (NDLR: cavale) au point où j’en suis » a expliqué celui qui souhaiterait collaborer avec Angèle. Reste à savoir comment toute cette histoire va se terminer.

Maes accusé d’avoir fait un pacte avec le diable

Quelques semaines avant toute cette histoire, Maes était déjà au milieu d’une autre polémique. En effet, un ancien codétenu l’a accusé d’avoir fait un pacte avec le diable. « Personne le voulait dans sa cellule. Tu sais quand je faisais ma prière, lui il a pacté avec le diable. Il me l’a dit dans ma cellule (…) Mot pour mot il me l’a dit. Un jour je fais ma prière, je mets mute sur ma télécommande, lui il dort en haut, je la pose sur la barrière. Je commence à prier, il monte le son. C’est pas un sheitan lui ? Quelques jours avant il me dit ‘j’ai fait un pacte avec le diable, je ne peux plus retourner en arrière’ (…) Les gens me connaissent à Sevran, je ne suis pas un menteur (…) Après ces gens là ont la force du diable, pourquoi il a monté vite à ton avis ? Il vomissait de la mousse tous les matins (…) Je me suis renseigné sur ça » a-t-il raconté.

Des histoires loin d’être drôles…

La guerre est bel et bien déclarée entre Maes et Kaaris. D'ailleurs, un auditeur se serait mêlé de leur brouille en plein direct du Planète Rap sur Skyrock de l'ennemi juré de Booba.

Lire la suite