Loi Sécurité Globale : Des journalistes ont été violentés

Le 18 Nov 2020 à 12:17 par Sikagz

Cela fait maintenant plusieurs jours que la proposition de loi « Sécurité Globale » fait polémique. En effet, celle-ci vise à punir les personnes dévoilant des images des forces de l’ordre. Seulement voilà, des protestations à ce sujet ont tourné au vinaigre hier soir à Paris. Les images sont choquantes. Regardez.

Les violences policières sont pointées du doigt et dénoncées comme jamais depuis quelques mois. D’ailleurs, les réseaux sociaux permettent aux internautes de diffuser l’information même lorsque les médias n’ont pas été sur les lieux pour pouvoir en parler. Seulement voilà, la proposition de loi Sécurité Globale risque de tout chambouler. En effet, diffuser les images des forces de l’ordre de manière non floutée pourrait bientôt coûter cher. « La première version visait à conforter le rôle des polices municipales et traitait de l’utilisation des images réalisées par les caméras portatives des forces de l’ordre, ainsi que du floutage des visages des policiers » a expliqué LCP.

Loi Sécurité Globale : le ton monte dans les rues parisiennes

Seulement voilà, le projet semble se concrétiser puisque le texte a été présenté ce mardi 17 novembre 2020 à l’Assemblée. L’ONU a même rappelé la France à l’ordre à cause de cela. Hier soir, les choses ont dégénéré entre les journalistes et les forces de l’ordre à cause de cette fameuse Loi Sécurité Globale. Cinq journalistes auraient même été violentés comme en témoignent ces premières images:

Mais cela ne s’est pas arrêté là puisque l’on peut voir que la violence s’est faite ressentir de toute part. Ces images nous rappellent également pourquoi les français ne veulent pas que ce projet de loi soit accepté :

Parmi les réactions des internautes, on a pu lire des tweets tels que: « Je suis loin d avoir la science infuse mais quand je vois ce genre de comportement lors de moment aussi grave qu une crise sanitaire mondiale comme le covid . Je me dis que nous sommes vraiment mal barré dans ce monde 🙁« . Ou encore: « Lutter contre une loi qui a pour but d’assurer la sûreté des policiers, tout en attaquant des policiers. Cela prouve bien, la nécessité de celle-ci ».

Sinon, sachez que les premières mesures probables mises en place après le déconfinement ont été dévoilées tandis que Lil Wayne vient d’être inculpé pour possession d’armes en Floride.