Samir Nasri raconte comment Jorge Sampaoli l’a convaincu de rejoindre Séville

Le 30 Juin 2022 à 16:05 par Sikagz

Lors d’une récente entrevue, Samir Nasri a fait d’étonnantes révélations sur la manière dont Jorge Sampaoli avait réussi à le convaincre de rejoindre Séville en 2016 et c’est inattendu, regardez !

Bien que ses débuts à Marseille lui ont valu une belle lancée, Samir Nasri n’a pas eu un parcours tout rose. En effet, il a été suspendu en février 2018 durant un an pour dopage. Il était revenu l’année suivante sous le maillot des Hammers. Au cours d’une interview accordée au Journal du Dimanche, celui dont la voiture a été dégradée est revenu sur ce moment difficile.

« Un épisode m’a fait très mal et a changé ma relation au foot : ma suspension. J’ai trouvé ça plus qu’injuste, je n’avais pris aucun produit dopant. C’était juste une injection de vitamines parce que j’étais malade. Ca m’a coupé dans mon élan. Je suis revenu à West Ham, à Londres, avec un entraîneur que je connaissais (Manuel Pellegrini) : c’était parfait. Mais je me suis blessé trois fois d’affilée » a-t-il confié dans un premier temps.

Avant de poursuivre : « Là, Vincent Kompany m’a appelé pour venir à Anderlecht. Il y avait un côté affectif, mais également l’idée d’être joueur et aussi un peu dans le staff. Comme j’aimerais entraîner, je m’étais dit que j’apprendrais avec lui. Ca ne s’est pas passé comme prévu. Puis le championnat a été arrêté à cause du Covid. Après, je n’avais plus forcément envie. Aucun challenge ne m’a botté. Et je ne me voyais pas revenir en France si ce n’était pas à l’OM ».

Samir Nasri raconte comment Jorge Sampaoli l’a convaincu de rejoindre Séville Samir Nasri raconte comment Jorge Sampaoli l’a convaincu de rejoindre Séville

Samir Nasri raconte comment Jorge Sampaoli l’a convaincu de rejoindre Séville

Deux ans avant cette période, il a intégré Séville en prêt de Manchester City avant de rejoindre le club turc Antalyaspor en 2017. Pour le convaincre, Jorge Sampaoli a employé les grands moyens. « Viens chez nous, tu peux boire, aller dans un club, faire ce que tu veux, et je te couvrirai devant le club, Je te demande juste d’être bon sur le terrain le week-end. Sampaoli était tellement fou qu’il voulait même garder mon chien pour que je puisse sortir le week-end ! » a raconté Samir Nasri qui a été défendu par Mohamed Henni au micro de Goal. Un récit amusant !

Par ailleurs, Naps a expliqué pourquoi « La Kiffance » ne lui appartient plus.

L'année dernière, le départ de Lionel Messi du FC Barcelone a fait couler beaucoup d'encre. Mais ce n'est pas la seule star du ballon rond qui pourrait s'envoler vers de nouveaux horizons.

Lire la suite