Le football pas raciste ? Patrice Évra n’a plus de respect pour Noël Le Graët

Le 30 Sep 2020 à 11:13 par Sikagz

Il y a des sujets encore tabous dans le monde du ballon rond comme le sexisme, l’homosexualité et même le racisme au sein du football. Si Noel Le Graet a affirmé qu’il y en avait peu dans son domaine, Patrice Evra a répondu au président de la FFF et c’est violent. Gentsu vous raconte tout.

Il y a quelques jours, Zlatan Ibrahimovic était testé positif au Coronavirus pendant que Mohamed Henni s’est déguisé en sumo pour se moquer de Dimitri Payet. Mais cette fois-ci c’est un autre sujet qui nous fait parler de football aujourd’hui. Tout a commencé lorsque Noël Le Graët a réagi aux accusations de racisme portées à Neymar conte Alvaro Gonzalez. Selon le président de la FFF, le racisme serait quasi inexistant dans le sport en particulier dans le football. De là, ces déclarations avaient fait polémique. Il avait déjà fait scandale en refusant d’interrompre les matches en cas d’insultes racistes dans les tribunes. Cela a suffi à ce que Patrice Evra monte au créneau.

Football : Patrice Evra répond à Noel Le Graet et c’est violent

Dans une vidéo postée sur Instagram, Patrice Evra a eu des propos virulents à l’égard du président de la FFF puisqu’il a lâché: « Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, s’il te plaît, faut faire virer Le Graët parce que là il a vraiment déconné (…) Je rigole, mais ce n’est pas drôle. (…) Il te restait une mèche sur le caillou, mais là, il n’y a plus rien. Faut partir. (….) On m’a dit qu’il y a les élections en mars. Tu ne vas pas avoir le courage de te représenter?! En France on n’est pas des bouffons, on ne compte pas laisser passer ça. Parce que quand c’est nous les joueurs, on déconne, on est la honte du football. Mais là c’est la honte… j’ai pas de mots. Là Noël, t’as pété un câble ».

L’ancien défenseur n’a pas hésité à donner des exemples en évoquant des cartons « remplis de caca » ou encore des lettres reçus à Clairefontaine où l’on a pu lire: « Didier, reprends tes singes et repars en Afrique ». Mais ce n’est pas tout. Patrice Evra poursuit:

On a quand même des places attribuées quand on mange. On a l’habitude de se mettre à côté de ce gars, parce qu’on a de bonnes relations. Et à chaque fois que le Président il venait, ou des hommes politiques, là tout changeait. Où il y avait normalement Mamadou Sakho ou Bacary Sagna, beaucoup de sombritude, il fallait changer. Là, on mettait un Hugo Lloris et un Laurent Koscielny et le président au milieu. Mais on savait, c’était les règles du jeu, on est en France, on n’est pas chez nous. Quand il y avait une photo du président c’était mieux de voir un Hugo Lloris et un Laurent Koscielny à côté de lui, qu’un Mamadou Sakho ou un Bacary Sagna

En plus de cela, Patrice Evra lui a conseillé de renoncer à sa place. Que pensez-vous de ses déclarations ? Saviez-vous que l’OM a lancé son propre label musical ?