Grenoble : des dealers sur-armés pour les besoins d’un clip de rap ?

Le 02 Sep 2020 à 00:20 par Sikagz

Depuis le 26 août, une vidéo a fait le tour de la Toile et a intrigué tout le monde à cause des dealers très armés que l’on peut y voir. Mais sont-ils de réels trafiquants ? Gentsu vous propose de lever le voile.

Ce n’est une nouvelle pour personne : plusieurs thèmes sont plutôt récurrents au niveau du rap game. Ainsi, on peut souvent entre les artistes parler de sujets comme la rue, la drogue, l’argent ou encore la violence et les femmes. De plus en plus, ils ne se cachent plus pour évoquer leur passé avec les stupéfiants. En parlant de cela, sachez que fumer un joint en France risque de vous coûter très cher désormais. Alors forcément, lorsque les images du clip de Corbak Hood et des images de dealers très armés à Grenoble ont fuité : de nombreuses questions ont trotté dans la tête des internautes. Dans son dernier clip, le rappeur a fait un parallèle entre le danger régnant dans sa ville et celle de Chicago aux Etats Unis. Si cette vidéo fait autant parler, ce n’est pas pour rien.

Grenoble : de vrais dealers sur-armés dénoncés ?

Depuis plusieurs jours, une polémique a envahi Grenoble à cause d’images où l’on voit des hommes armés. Mais le scandale a vite été apaisé lorsque le clip du rappeur est sorti. Et pour cause, les images se ressemblent fortement. De quoi calmer la panique qui a pu commencer à envahir les habitants. D’ailleurs, cette hypothèse avait déjà été évoquée par Gérald Darmanin et le préfet de l’Isère Lionel Beffre ainsi que le maire de la ville, l’écologiste Éric Piolle après que les forces de l’ordre aient été appelées à guetter ce qu’il se passe dans les environs.

Et pour ceux qui avaient envie d’en savoir plus sur le contenu de la vidéo, il y a beaucoup d’autodérision autour de cela. En plus des images prises, ces scènes ont été reprises aux mêmes endroits avec cette fois-ci les trafiquants en train de distribuer des bonbons et des jus de fruits. Un texte a même été ajouté à la fin de la vidéo : « Les armes sont factices, les produits n’étaient que du CBD, seules les friandises sont vraies ». Malgré tout, le jeune homme va être entendu par la Police dans le cadre d’une enquête ouverte après cette polémique. Alors fake ou réalité camouflée ? Affaire à suivre.

Sinon sachez que La Haine vient de collaborer avec Reebok et que Lacrim porte toujours du Philip Plein malgré leur brouille.