Booba toujours en guerre avec Damso : il le prouve avec un screen

Le 23 Sep 2020 à 10:22 par Sikagz

A la guerre comme à la guerre. Alors que Damso vient de faire son retour dans les bacs avec QALF, il semblerait que son ennemi Booba n’ait pas envie de le lâcher d’une semelle. Bien au contraire. En effet, le rappeur vient même de dévoiler une ancienne conversation Whatsapp et c’est plutôt violent. Gentsu vous raconte tout.

Vous pensiez que Booba et Damso étaient sur le point d’enterrer la hache de guerre ? Vous pouvez tirer un trait sur cette éventualité pour le moment. Pourtant, le rappeur Belge ne semblait pas avoir de haine envers son ancien producteur lorsqu’il s’est confié sur leur séparation au micro de Fred Musa sur Skyrock. « Pour moi, ce n’est pas douloureux (…) J’ai fait trois albums. J’ai toujours eu une vision très artistique des choses en général. Ce n’est pas une douleur. Une douleur c’est quand c’est des choses quand c’est ma mère ou d’autres choses. Quand c’est le boulot, c’est fini. On s’échange des civilités et on avance (…) Il n’y a jamais eu de haine et je pense que ça se lit sur mon visage (…) Je n’ai pas de rancune (…) Les choses vont bien (…) Il y a vraiment des vraies choses dans la vie » a-t-il déclaré.

Booba balance ses conversations privées avec Damso

Ces paroles n’ont pas calmé Booba. En juin 2019, Nekfeu sortait Les Etoiles Vagabondes où figure une collaboration avec Damso sur le titre Tricheur. Cela dit, un passage du couplet de Dems qui a donné un nom symbolique à son propre label a fait tiqué B2O. Plus exactement celles-ci: « Les maisons de disques sont des salopes, c’pour ça qu’elles font des avances, j’f’rai pas deux fois la même erreur ».

Un an plus tard, Booba ne décolère pas et a même dévoilé une conversation Whatsapp dans sa story Instagram où il s’en prend à Damso en écrivant: « Tu vas les ravaler tes paroles petite p*te ingrate. J’en ai vu défiler des dizaines comme toi et t’es loin d’être le plus coriace ».

Pour le moment, le principal visé n’a toujours pas rebondi aux attaques de Booba. En tout cas, une chose est sûre : la piraterie n’est jamais finie et le DUC ne perd pas une occasion de tacler.