TPMP : Un rescapé d’un camp de Ouïghours interpelle Emmanuel Macron

Le 07 Avr 2021 à 14:36 par Sikagz

Ce mardi 6 avril 2021, Omir Bekali a profité de son passage dans Touche pas à mon poste pour lancer un appel à Emmanuel Macron. Ce rescapé d’un camp de Ouighours a partagé son quotidien atroce auprès de Cyril Hanouna. Gentsu vous en dit davantage.

Omir Belkali a pu sortir du camp chinois où il était enfermé en novembre 2017. Plus de trois ans plus tard, son combat contre le sort des Ouighours continue. Si Pékin dément l’existence de ces camps où vivent plusieurs minorités musulmanes dont les Ouïghours et les Kazakhs, l’homme de 44 ans est témoin de ce cauchemar qui le traumatise toujours.

Au cours de son passage dans Touche pas à mon poste ce mardi 6 avril 2021, Omir Bekali est revenu sur son quotidien et raconte: « Chaque matin de 7h à 7h30, il fallait chanter l’hymne national chinois. On chantait à 40 ou 50 personnes en faisant face au mur (…) Je ne voulais vraiment pas chanter. Mais à force de répétition quotidienne, c’est rentré ». De plus, il a souligné que le vendredi, jour saint pour les musulmans, ils étaient forcer à manger du porc. Les étudiants devaient parler uniquement chinois et avaient pour interdiction de prier ou de se laisser pousser la barbe.

TPMP : Un rescapé d’un camp de Ouïghours interpelle Emmanuel Macron

Mais ce n’est pas tout. Outre le fait de partager son témoignage, Omar Bekali a tenu à lancer un appel à Emmanuel Macron puisqu’il a lâcher: « Il faut agir le plus vite possible pour sauver les vies des gens, qu’ils puissent vivre humainement, normalement. Seul un front commun (des différents dirigeants, ndlr) peut faire bouger les choses ».

Très ému, l’homme de 44 ans a également expliqué à Cyril Hanouna qu’il a été « humilié et qu’il ne peut pas oublier ça (…) C’est pour ce peuple, pour eux qu’il reste en vie« . C’est pour cela qu’il continue de se battre bien qu’il ait pu être libéré en novembre 2017 grâce à l’intervention des autorités du Kazakhstan. Depuis, il est parti s’installer en Turquie avec sa femme et ses enfants.

Hospitalisé depuis plusieurs jours, DMX voit son état se dégrader puisqu’il a désormais contracté la COVID-19.