Périgueux : Deux détenus moldaves s’évadent de prison

Le 02 Mar 2021 à 14:15 par Sikagz

Cette histoire pourrait être digne des bons films d’action à l’ancienne et pourtant, l’évasion de ces deux détenus de la prison de Périgueux a bel et bien eu lieu ce weekend. Gentsu vous propose de découvrir ce qu’il s’est réellement passé.

Beaucoup d’entre vous connaissent les histoires de mafieux ou encore les séries et films autour de détenus comme le cultissime La Ligne Verte ou encore Orange is The New Black et bien entendu Prison Break. Mais de la fiction à la réalité, il n’y a parfois qu’un pas ! La preuve en est avec tous ces rappeurs qui finissent derrière les barreaux. Cette fois-ci, l’histoire qui nous intéresse s’est bel et bien produite en France. Plus exactement du côté de Périgueux. Explications.

Périgueux : Deux détenus moldaves s’évadent de prison

Pour comprendre cette histoire, il faut remonter à ce weekend. Plus exactement entre la nuit du vendredi 26 à samedi 27 février 2021. Deux hommes d’origine moldave partageaient la même cellule depuis quelques temps dans une prison de Périgueux. Selon les dires de nos confrères de Sud-Ouest, les détenus ont procédé comme dans les films à l’ancienne pour s’évader : en sciant les barreaux de leur cellule avant de passer par les toits et de descendre le mur de leur bâtiment haut de quatre mètres avant d’en remonter un second similaire. De là, ils ont rejoint la cour d’honneur et se sont introduits dans les vestiaires féminins. Ici, ils ont réussi à forcer les barreaux d’une fenêtre donnant sur l’extérieur et ont enfin descendu un dernier mur de quatre mètres qui les séparait de la rue.

Les surveillants ont remarqué leur absence lors de la ronde de 5 heures du matin sachant que la précédente avait eu lieu deux heures auparavant. Incarcérés pour une affaire de banditisme, les deux Moldaves connaissaient très bien les lieux puisqu’ils ont été en charge du ménage en autonomie dans la prison à une époque. La découverte d’un téléphone sur eux avait déjà intrigué l’équipe de la maison d’arrêt de Périgueux. Une enquête a été ouverte.

A côté de cela, niveau rap, Booba est déjà persuadé de connaître le nombre de ventes que va faire son album ULTRA en première semaine d’exploitation.