Pass Sanitaire : des milliers de manifestants se sont mobilisés en France

Le 19 Juil 2021 à 16:02 par Sikagz

Le 21 juillet prochain, l’extension du pass sanitaire est censée être appliquée. Considérée comme une obligation vaccinale, des milliers de personnes ont défilé dans plusieurs villes de France ce samedi 17 juillet contre l’extension du pass sanitaire qui sera présenté lundi 19 en conseil des ministres puis au Parlement. Gentsu vous dévoile tout.

Dans quelques semaines, les tests antigéniques et PCR ne seront plus gratuits en France. D’ailleurs, beaucoup d’endroits vont nécessiter un pass sanitaire (que ce soit les tests négatifs ou le vaccin) afin d’y accéder. Mais cette démarche n’est pas au goût de tous les citoyens. Ainsi, des milliers de personnes se sont retrouvées ce weekend dans les villes suivantes: Paris, Perpignan, Lille, Nancy, Valence, Strasbourg, Pau, Bordeaux, Marseille. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’y a pas que le rappeur Akhenaton qui est opposé à ce serrage de visses. A Perpignan, 400 manifestants se sont rassemblés devant la préfecture avant de défiler dans le centre historique selon des journalistes de l’AFP. A Narbonne, certains ont préféré adresser un message aux soignants forcés à se vacciner d’ci septembre sous peine de sanctions.

Pass Sanitaire : des milliers de manifestants se sont mobilisés en France

Pourtant, certaines de manifestations citées ont été interdites par les autorités notamment pour des raisons sanitaires. A Paris, il y a eu pas moins de trois rassemblements différents dans la journée. « Non à la dictature sanitaire » ou « Macron démission » a-t-on pu entendre crier les manifestants. Cela dit, il y a eu des comparaisons déplacées comme par exemple les dictatures à la situation actuelle ou encore à la Shoah. La Police a dû utiliser du gaz lacrymogène et interrompre la circulation des tramways lors du rassemblement à Dijon.

Pour rappel, Emmanuel Macron a fait l’annonce du projet de loi de l’extension du pass sanitaire et des sanctions engendrées le 12 juillet dernier. Celui-ci est censé être adopté ce lundi en conseil des ministres. Il sera ensuite mené en commission à l’Assemblée nationale. Jeudi, ce sera au tour du Sénat de trancher si l’adoption est définitive d’ici la fin de semaine.

Par ailleurs, sachez que Mohamed Henni a donné ses estimations concernant l’avenir de Kylian Mbappé à la presse espagnole.