Omar Sy revient sur sa lettre contre les violences policières

Le 02 Juin 2021 à 12:06 par Sikagz

Omar Sy a beaucoup manifesté notamment pour George Floyd et le mouvement « Black Lives Matter« . Le comédien est revenu sur sa lettre contre les violences policières. Selon lui, les disparitions d’un agent des forces de l’ordre ou bien d’Adama Traoré le dérangent tout autant. Gentsu vous raconte tout.

Dans quelques jours, les fans de la série Lupin vont pouvoir retrouver Omar Sy et ses acolytes dans les nouveaux épisodes de la saison 2 disponibles à partir du 11 juin sur Netflix. Mais après les aventures et les rires, place à un sujet plus sensible et sérieux que le comédien a déjà évoqué à plusieurs reprises : les violences policières. L’année dernière, l’homme de 43 ans dévoilait une lettre ouverte publiée sur le site de L’Obs où il comparait les disparitions de George Floyd et Adama Traore tout en rappelant celles de Malik Oussekine, Makomé ou Lamine Dieng. « Il faut que nos dirigeants entendent, comprennent, agissent pour changer ce cours des choses. C’est une maladie qui ronge notre pays, et cela n’augure rien de bon pour nos avenirs » a-t-on pu lire à l’époque.

Omar Sy revient sur sa lettre contre les violences policières

A l’occasion de son passage chez France Inter cette semaine, Omar Sy a tenu à revenir sur ses propos. Ainsi, celui qui a adressé un message très subtil aux racistes a déclaré: « Ce que je regrette ce n’est pas la lettre et mes propos, ce que je regrette c’est la réaction qu’elle a provoqué (…) les gens n’ont pas voulu comprendre ce que j’ai dit et je ne suis pas responsable de la façon dont les gens vont réagir à ce que je dis (…) Les choses sont toujours mises en opposition, note Omar Sy. Je ne suis pas contre la police et je ne dis pas que la police est rac*ste, je dis qu’il y a des policiers rac*stes. Je ne dis pas que toute la police est violente, je dis qu’il y a de violences ».

Omar Sy qui a subi les foudres de la Toile pour sa parodie d’Aya Nakamura a ensuite ajouté: « Quand je vois des policiers t*és, vous pensez que ça me fait plaisir? (…) C’est de la folie, de même penser ça (…) Vous pensez que je danse quand un policier se fait t*er ? (…) Si la peine de m*rt est encore en France, il faut qu’on me le dise (…) on parle de gens m*rts. Pour moi, un policier m*rt ou Adama Traoré m*rt, il y a quelque chose qui me dérange de la même façon (…) Ce que j’ai appris avec la France, c’est cette notion de justice et cette facilité à m’indigner quand les choses sont injustes ».

Que pensez-vous des propos du comédien ?