La Colombie enfin prête à légaliser la cocaïne ?

Le 03 Déc 2020 à 13:59 par Sikagz

Malgré les trafics démantelés et le confinement qui a été instauré dans de nombreux pays à travers le monde en 2020, le réseau autour de la drogue ne s’allège pas… bien au contraire. A tel point qu’un incroyable projet de loi liée à la légalisation de la cocaïne en Colombie est en cours d’étude. Gentsu vous raconte tout.

Il y a quelques jours, Wejdene évoquait comment elle faisait pour gérer sa nouvelle fortune au micro d’Apple Music. Celle qui fait partie des françaises les plus influentes de l’année selon le Vanity Fair a révélé: « À partir du moment où j’aurais une famille, un mari, des enfants je ne me vois pas continuer. C’est très compliqué, déjà je vois très peu ma mère et mes soeurs. Alors, si j’ai des enfants pour qu’ils ne voient leur mère qu’une fois sur deux, ce n’est pas bien. Ce n’est pas compatible, genre du tout (…) Si je ne suis pas dans le besoin, j’arrêterai, mais si je suis encore dans le besoin je vais continuer, ça c’est sûr. Parce que avant d’arrêter, il va falloir construire quelque chose, va falloir qu’on ait de l’argent de côté. J’investis pour plus tard, j’essaie au maximum de pas faire n’importe quoi avec mon argent. (…) Y’a des choses à construire, j’ai que 16 ans ».

Gentsu s’intéresse maintenant à ce qu’il se passe de l’autre côté de l’Atlantique… plus exactement en Colombie.

La Colombie prête à légaliser la cocaïne ? Un incroyable projet de loi en place

Il y a quelques jours, la Police Espagnole interceptait deux tonnes de weed à bord d’un bateau au cours d’une course poursuite mais aussi qu’un cartel colombien qui cachait sa drogue dans des implants mammaires a été démantelé. Cela pourrait bientôt être de l’histoire ancienne. En effet, la Colombie serait en train d’étudier un autre projet de loi. Alors que la production de cocaïne pour son usage personnel est autorisée tout comme sa possession si elle est inférieure à un gramme, sa vente est toujours illégale. Le séna­teur colom­bien Iván Maru­landa aimerait instaurer une industrie légale de la production de cocaïne en Colombie. Il s’agirait alors « d’une cocaïne certifiée de bonne qualité », dont la production n’entraînerait pas de violence, « sans trace d’illégalité et sous contrôle médical pour les consommateurs qui ont besoin d’aide » selon lui. Cette proposition est actuellement étudiée.

Sinon, sachez que l’obligation d’attestation de déplacement dérogatoire va être levée à partir du 15 décembre prochain.