La Baule : Un joggeur s’enfuit à la nage pour éviter la Police

Le 01 Mar 2021 à 15:02 par Sikagz

Cela fait maintenant un an que des mesures sanitaires ont été mises en place afin d’éviter la propagation de Coronavirus. Après le deuxième confinement de novembre, un couvre-feu a été instauré à 20 heures puis à 18 heures. Pour ne pas récolter d’amende, un joggeur a préféré nager plutôt que de se faire contrôler du côté de La Baule. Gentsu vous raconte tout.

Alors que certaines régions subissent un nouveau confinement malgré l’arrivée des beaux jours, le doute subsiste pour d’autres endroits en France. En attendant, tout le monde a le droit au même tarif : le couvre-feu est instauré à 18 heures. Seulement voilà, certaines personnes n’ont pas vraiment envie de le respecter quitte à prendre le risque de prendre une amende comme cet adolescent qui a été contrôlé 13 fois avant d’être puni. Ou encore les soirées clandestines où les forces de l’ordre sont obligées d’intervenir même si cela tourne parfois au vinaigre.

La Baule : Un joggeur s’enfuit à la nage pour éviter la Police

Un jogging qui force à se mouiller le maillot plus que prévu ! C’est ce qu’a récolté un homme de 54 ans du côté de La Baule ce vendredi 26 février 2021 selon nos confrères de Ouest-France. Tout a commencé lorsque ce dernier courait aux alentours de 19 heures. Au loin, le sportif a aperçu plusieurs policiers en train de contrôler le respect du couvre-feu décrété à 18 heures.

Ne souhaitant pas écoper d’une amende, l’homme qui s’entraîne au triathlon a préféré s’échapper de cette situation… en sautant dans l’eau ! De là, les forces de l’ordre ont tout fait pour le retrouver dans une mer à moins de 10 degrés. Au programme ? Des sapeurs pompiers, un bateau ou encore un hélicoptère. « Au bout de quelques minutes, on ne le voyait plus. Il était à plus de 200 mètres du large. Pour nous, il était mort » a confié l’un des commandants de Police. Deux heures après le début des recherches, la femme du principal recherché a téléphoné aux autorités pour signaler qu’il était bel et bien rentré chez eux.

Malgré la bonne foi de son épouse, le joggeur a quand même été puni après avoir reçu la visite de la Police par une amende de 135 euros ainsi que d’une convocation au commissariat en vue d’éventuelles suites judiciaires.

En parlant de pandémie de Coronavirus, sachez que des restaurateurs et chefs étoilés se mobilisent chaque jour pour offrir 100 repas à des étudiants en difficulté depuis le début de la crise sanitaire.