Epinay sur Seine : des photos de policiers affichées dans des halls d’immeuble

Le 16 Avr 2021 à 11:54 par Sikagz

La semaine s’est clôturée dans la tourmente pour ces policiers d’Epinay sur Seine. En effet, les agents ont découvert que des photos de leurs collègues ont été placardées dans plusieurs halls immeubles de la ville. Depuis, une enquête a été ouverte. Ambiance !

Les bavures policières ont longtemps été placées sous silence mais depuis la disparition très médiatisée de George Floyd aux Etats Unis, les langues se délient. De nombreuses publications sont publiées chaque semaine à travers le monde pour pointer du doigt les débordements. A tel point que des policiers américains utiliseraient une drôle de méthode pour ne plus pouvoir être affichés sans leur accord. En France, un projet de Loi Sécurité Globale a suscité la polémique.

Epinay sur Seine : des photos de policiers affichées dans des halls d’immeuble

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des policiers ont fait une sacrée découverte lors d’une patrouille à Epinay sur Seine en Seine Saint Denis. En effet, des photos de leurs collègues, avec leur nom et leur prénom ont été affichés dans plusieurs halls. C’est aux alentours de cinq heures du matin que les forces de l’ordre sont tombés sur tout cela. « Elles étaient collées sur les murs de plusieurs immeubles dans la ville », a indiqué à LCI une source policière.

Cela serait survenu à cause de la nuit de mardi à mercredi. Une barricade avait été placé sur la voie publique pour ralentir les services de secours, appelés à cause d’un incendie. À l’arrivée des forces de l’ordre, « Une poubelle était en feu et les effectifs ont été la cible de nombreux jets de divers projectiles provenant des étages d’un immeuble, ainsi que d’un groupe d’individus. À l’issue, une dizaine d’individus ont été contrôlée lors d’une opération de sécurisation » à l’arrivée des forces de l’ordre selon une source policière.

La préfecture de police de Paris a indiqué qu’une plainte serait déposée. De son côté, Gérard Darmanin a pris la parole en expliquant qu’il s’agit « de « menaces clairement établies (…) C’est une honte pour la République de ne pas pouvoir protéger ses policiers et gendarmes ». Actuellement, une enquête pour actes d’intimidation est en cours.

Par ailleurs, sachez que Tyson Fury semble plus chaud que jamais d’affronter Francis Ngannou et ça promet au vu de leurs provocations !