Les policiers américains utilisent des musiques pour ne pas être filmés

Le 19 Fév 2021 à 14:46 par Sikagz

Alors que beaucoup utilisent de plus en plus les réseaux sociaux pour dénoncer les injustices notamment pour pointer du doigt le comportement de certains agents de police, les forces de l’ordre américaines auraient trouvé le moyen de déjouer la magie du Net grâce… à des musiques. Gentsu vous explique tout.

Ce n’est une nouvelle pour personne : il y a eu beaucoup de problèmes avec la Police ces derniers mois. En particulier aux Etats-Unis où le port d’armes est légal et provoque parfois des injustices par prise de panique. En mai dernier, l’arrestation mortelle de George Floyd avait agité les quatre coins du monde ou encore l’agression de Michel Zecler alors qu’il se trouvait dans son studio d’enregistrement parisien. Depuis, nombreuses sont les personnes qui ont décidé de se révolter en postant des vidéos de ces injustices.

D’ailleurs, un texte de loi baptisé la Loi Sécurité Globale a été étudié en France afin de pénaliser les publications où l’on peut découvrir le visage des policiers. Un choix qui en a remonté plus d’un(e).

Les policiers américains utilisent des musiques pour ne pas être filmés

Alors que les cas de dénonciations se multiplient sur les réseaux sociaux, tous les agents des forces de l’ordre ne sont pas pareils. Pourtant, les policiers sont actuellement les ennemis numéro un de nombreux individus qui ne veulent plus se terrer dans le silence. Leur seul moyen de communication et de relai ? Internet. Plusieurs policiers de Beverly Hills ont trouvé une technique pour  ne plus pouvoir être filmés à leur insu.

Leur méthode est très simple : diffuser de la musique protégée par un droit d’auteur lorsqu’ils sont filmés. Les vidéos ont vite fait le tour de la Toile même si elles ont fini par être supprimées des réseaux sociaux à cause des copyrights. Cela dit, cela permet de « les faire sauter ».

Or, sachez qu’il est possible de les retélécharger. En effet, c’est ce qu’a expliqué un avocat sur les violences policières lors du mouvement Black Lives Matter qui a révélé: « La liste des rétropédalages au sujet de vidéos retirées d’Internet ces deux dernières décennies est longue ».

En attendant, il fallait y penser !