Emmanuel Macron se fait gifler lors de son passage dans la Drôme

Le 08 Juin 2021 à 19:44 par Sikagz

Alors qu’Emmanuel Macron était en déplacement dans la Drôme dans le cadre d’une journée consacrée à la restauration, il a dû faire face à une surprise et pas des moindres. En effet, il a reçu une gifle. Gentsu vous propose de découvrir cette séquence.

Alors que les restaurants et les salles de sport se préparent à rouvrir leurs portes pour demain, Emmanuel Macron qui a appelé Kylian Mbappé pour son concours d’anecdotes avec Mcfly et Carlito s’est rendu ce mardi 8 juin 2021 dans le lycée hôtelier de Tain-l’Hermitage. S’il s’est concentré sur des retraités lors de son séjour dans le Lot la semaine dernière, cette fois-ci son Tour de France destiné à « prendre le pouls du pays » s’est arrêté dans la Drôme pour s’intéresser dans le domaine de la restauration.

Seulement voilà, tout ne s’est pas passé comme prévu. Lors de sa visite, Emmanuel Macron s’est fait gifler. Et très vite, la vidéo en question est devenue virale.

Emmanuel Macron se fait gifler lors de son passage dans la Drôme

Tout a commencé lorsque le Président de la République s’est approché d’un groupe de personnes après avoir fini sa visite dans le lycée. Emmanuel Macron se met à parler avec un homme qui finalement lui attrape le bras avant de lui mettre une gifle comme le montre la vidéo partagée par le compte Twitter @AlexpLille. L’individu se met ensuite à crier un slogan d’extrême-droite royaliste : « Montjoie Saint-Denis ! A bas la macronie ». D’ailleurs, L’Elysée a confirmé de son côté qu’il y a eu « tentative » de gifle. Cela ne l’a pas empêché de continuer à serrer des mains et à se déplacer.

Actuellement, deux hommes de 28 ans dont celui à l’origine de la gifle auraient été placés en garde à vue en début d’après midi comme l’a annoncé le parquet de Valence pour « violence volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Lors d’une séance de questions au gouvernement au Palais Bourbon, Jean Castex a pris la parole et a déclaré: « La politique, ça ne peut en aucun cas être la violence, l’agression verbale, et encore moins l’agression physique. J’en appelle à un sursaut républicain, nous sommes tous concernés, il en va des fondements de notre démocratie ».

De son côté, Jean-Luc Mélanchon a commenté cette action en disant sur Twitter : « Cette fois-ci vous commencez à comprendre que les violents passent à l’acte? Je suis solidaire du Président ».

Que pensez-vous de ce qu’il s’est passé ?