Karim Benzema affirme ne pas connaître les raisons de son éviction des Bleus

Le 09 Oct 2020 à 11:43 par Sikagz

Bien qu’il soit très populaire, Karim Benzema a dû dire adieu à son poste au sein des Bleus il y a cinq ans de cela. Mais comment a-t-il vécu cette mise à l’écart ? Le footballeur s’est livré au sujet de la décision de Didier Deschamps au micro de AS. Explications.

Karim Benzema a beau ne plus faire partie des Bleus, il reste l’un des joueurs français les plus appréciés par les amateurs du ballon rond. Il faut dire que l’affaire Valbuena qui pourrait être remise au goût du jour avec un procès n’a rien arrangé à son cas.

Lors de certaines rencontres, beaucoup regrettent qu’il ne fasse pas partie de l’Equipe de France. Récemment, Karim Benzema a pourtant avoué qu’il ne serait pas contre l’idée de se lancer dans les sports de combat après le football. « Je kiffe les sports de combat, j’aime bien m’entraîner. Après le foot, pourquoi pas m’entraîner avec toi six mois, et, si tu penses que je peux être prêt pour un combat, pour moi il n’y a pas de problème. Wallah je suis partant » a-t-il avoué.

Karim Benzema se confie sur son éviction des Bleus

Au cours d’une interview accordée à AS, Karim Benzema a avoué qu’il n’avait pas eu d’explications concernant sa mise à l’écart par Didier Deschamps. « J’ai eu un problème et je me suis dis: ‘je dois parler avec le sélectionneur’. Mais je n’ai jamais eu d’explication. Je pense que cela vient d’en haut. La bonne chose est que cela m’a permis de me reposer davantage et d’être concentré à 100% avec le Real Madrid. Ca ne m’a pas fait mal de voir les Bleus champions du monde. Je voulais être présent, bien sûr, mais j’ai gagné la Ligue des Champions et beaucoup de titres. Honnêtement, cela m’a fait plus mal qu’ils ne m’aient pas donné d’explications que de ne pas avoir soulevé la Coupe du monde. Désormais, je me concentre sur mon club » a-t-il commencé par avouer.

Avant de poursuivre: « Je ne sais pas jusqu’à quand je pourrai jouer au haut niveau, je me prends saison après saison. J’ai un contrat jusqu’en 2022 et on verra… Bien sûr, je laisserai toujours la porte ouverte à Florentino. Après ma carrière, je continuerai à être lié au football, c’est sûr. Devenir entraîneur ? C’est compliqué car il ne s’agit pas seulement de mettre 11 joueurs. Il faut donner des explications, être proche des tribunes, j’aimerais bien mais je reconnais que c’est beaucoup de travail ».

Pour les fans de sport, sachez qu’un documentaire consacré à Conor McGregor est disponible sur Netflix.