Aminata Diallo nie être impliquée dans l’agression de Kheira Hamraoui

Le 15 Nov 2021 à 14:45 par Sikagz

L’histoire a choqué tout le monde la semaine dernière: Kheira Hamraoui a été agressée par deux hommes cagoulés alors qu’elle était avec Aminata Diallo et une collègue. Accusée de s’en être prise à sa coéquipière, la footballeuse a contesté les faits. Gentsu vous raconte tout.

Le monde du football féminin a été complètement bouleversé par l’annonce de l’agression de Kheira Hamraoui. Alors que l’enquête suit son cours, Aminata Diallo a été entendue après avoir été placée en garde à vue puisqu’elle était accusée d’avoir orchestré tout cela pour une histoire de rivalité. Mais qu’en est-il vraiment ?

Aminata Diallo nie être impliquée dans l’agression de Kheira Hamraoui

Aminata Diallo a vu sa garde à vue prolongée dans le cadre de l’affaire de l’agression de Kheira Hamraoui. Son avocat a pris la parole au micro de l’AFP à ce sujet afin de mettre fin à toutes les spéculations à ce sujet. « Aminata Diallo a appris avec stupéfaction qu’elle est soupçonnée d’être liée à l’agression dont elle et sa coéquipière Kheira Hamraoui ont été victimes le 4 novembre dernier. Elle conteste formellement ces accusations (…) Aminata Diallo déplore la mise en scène parfaitement artificielle d’une rivalité entre elle et Kheira Hamraoui qui justifierait qu’elle s’en soit prise à sa coéquipière. Cette théorie ne correspond en rien à la véritable nature de leur relation » a confié maître Mourad Battikh.

Son avocat a ensuite ajouté: « D’autres pistes bien plus sérieuses sont à ce jour envisagées par les enquêteurs n’impliquant nullement ma cliente. Aminata Diallo regrette l’emballement médiatique qui l’a d’ores et déjà condamnée, sans fondement, et elle rappelle qu’elle n’hésitera pas à défendre ses droits en justice si nécessaire contre toute diffamation ». Pour rappel, les faits se sont déroulés dans la soirée du 4 novembre 2021 alors que Kheira Hamraoui rentrait d’un dîner organisé par le PSG avec Aminata Diallo. Malheureusement, ce retour à la maison a vite tourné au cauchemar puisque la joueuse internationale de 31 ans a été « rouée de coups sur les jambes avec une barre de fer » par deux hommes. Le mercredi 10 novembre, sa coéquipière témoin de la scène a été placée en garde à vue mais a finalement été relâchée le lendemain sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle.

Une vengeance directement contre Kheira Hamraoui ?

Alors qu’Aminata Diallo nie fermement les faits, son avocat en a rajouté une couche: « Elle a pleinement coopéré en facilitant le travail des enquêteurs et est ressortie libre et était profondément heurtée par l’emballement médiatique autour de cette affaire ». D’autres personnes ont une autre théorie à ce sujet: une vengeance destinée à Kheira Hamraoui. Selon l’Equipe et Le Parisien, les deux coéquipières présentes ont entendu les hommes en question évoquer une histoire d’hommes mariés. Serait-ce donc une vengeance d’ordre privé et non pas lié à ses exploits dans le monde du ballon rond ?

En apprenant la triste nouvelle, la coach de l’OL Sonia Bompastor n’a pas hésité à partager son avis et son choc sur ce qu’il s’est passé. Il faut dire que la femme a eu du mal à croire que la version où Aminata Diallo est coupable soit valable. « C’est difficile pour moi de commenter ce qu’il s’est passé dans le groupe parisien, j’ai une grosse pensée pour Kheira Hamraoui qui a été victime d’une agression. Je n’ai pas toutes les infos, c’est difficile de me positionner. C’est une information qui m’a choquée, je suis encore un peu sonnée par cette information. Même chez les garçons, on n’avait jamais vu un tel précédent, c’est forcément négatif (pour l’image du football féminin) » a-t-elle déclaré.

En attendant, Kheira Hamraoui et Aminata Diallo ont été mises au repos et ne se sont pas entraînées vendredi dernier alors qu’elles devaient rencontrer Ulrich Ramé, le manager de la section féminine. A côté de cela, un ami proche des deux femmes a été interrogé puisqu’il semble avoir échangé avec elles il y a un moment de cela. Seulement voilà, ce dernier a affirmé qu’il n’avait « absolument rien à voir avec cette agression (…) Il a expliqué qu’il connaissait effectivement les deux joueuses, et qu’il avait eu des contacts téléphoniques avec elles dans le passé, mais sans aucun rapport avec cette affaire » comme l’a confirmé son avocat Frédéric Lalliard. C’est en découvrant ses échanges téléphoniques avec elles que les autorités ont eu des soupçons à son égard. Cela dit, elles ne seraient pas ses seules connaissances du milieu. En effet, l’homme qui est actuellement placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas à cause d’une affaire d’extorsion et de séquestration depuis plus de neuf mois. « Il fréquente le milieu du foot depuis longtemps, il connaît plusieurs joueurs et joueuses, certains échanges avec les joueuses parisiennes remontaient à plus de six mois » a souligné son avocat.

L’enquête est toujours en cours. Par ailleurs, Vaimalama Chaves semble avoir la réponse concernant les raisons du long silence de Wejdene.