Tupac : l’homme qui lui a tiré dessus se livre sur qui l’a payé

Le 01 Déc 2020 à 14:18 par Sikagz

Plus de vingt ans après sa mort, Tupac continue de fasciner les fans de Hip Hop. Si on se souvient de sa mort survenue la nuit du 7 septembre 1996, le rappeur aurait pu mourir deux ans auparavant après avoir été blessé de cinq balles lors d’une tentative de vol. Explications.

Tupac continue d’être une légende et fait toujours beaucoup parler. D’ailleurs, Busta Rhymes a récemment raconté comment le rappeur a voulu étranger un preneur de son par amitié pour l’artiste. S’il est mort des suites de blessures provoquées par des tirs de balles, l’interprète de California Love aurait pu mourir deux ans plus tôt. En effet, Tupac avait été dévalisé et victime de cinq tirs de balle le 30 novembre 1994. Le tueur en question a fait des révélations en affirmant que l’artiste était fauché et que c’est l’un de ses amis qui avait organisé le vol à l’époque. Toujours en prison à cause d’une longue série de crimes en dehors de celui lié à Tupac, Dexter Isaac a admis avoir tiré sur lui à cinq reprises puis avoir volé les chaînes et le pistolet du rappeur dans le hall des Quad Studios. Il aurait été payé 2 500 dollars par le manager de ce dernier.

Tupac : Dexter Isaac se livre sur le jour où il lui a tiré dessus

En 2011, Dexter Isaac en a eu assez et a vendu la mèche. Ainsi, il a déclaré: « Jimmy, je te dis : J’ai gardé tes secrets pendant des années (…) J’ai gardé le silence en prison pendant les 13 dernières années, en purgeant une peine de perpétuité comme un vrai soldat devrait le faire, alors que toi et tout le monde m’avez tourné le dos… Maintenant, je voudrais clarifier certaines choses, car la prescription est passée, et personne ne peut être accusé, et je suis tout simplement fatigué d’écouter tes mensonges. En 1994, James Rosemond m’a engagé pour voler Tupac Shakur aux Quad Studios. Il m’a donné 2 500 $, plus tous les bijoux que j’ai pris, sauf une bague, qu’il voulait pour lui-même ».

Sept ans plus tard, il a donné plus de détails au micro de Gully TV en lâchant: « Stretch a tout organisé (…) Il était de mèche et nous donnait les détails. Il était en communication avec Jimmy Henchman qui lui avait promis un quart de brique de cocaïne« . Résultat ? Tupac a été transporté à l’hôpital Bellevue et a subi une opération en urgence. Le lendemain, il est arrivé au palais de justice en fauteuil roulant où il devait recevoir le verdict quant aux accusations d’agressions sexuelles.

Tupac en voulait à Stretch de ne rien avoir fait pour le défendre à ce moment-là et en avait parler dans plusieurs morceaux comme Holla At Me ou encore Against All Odds. Selon Dexter Isaac, contrairement à ce que l’on pensait, le rappeur était fauché à l’époque.