Lil Nas X : Nike attaque les créateurs de ses Satan shoes

Le 30 Mar 2021 à 10:25 par Sikagz

En l’espace de quelques jours, Lil Nas X a complètement retourné la Toile après avoir troqué son chapeau de cowboy pour offrir une lap-dance à Satan dans le clip de « Montero (Call Me By Your Name) ». Depuis, l’artiste de 21 ans cumule les polémiques. Cette fois-ci, ce sont ses chaussures sataniques qui ont posé problème puisque Nike veut mener en justice les créateurs de la paire. Gentsu vous raconte tout.

A l’instar de Britney Spears ou encore Miley Cyrus qui ont changé d’image subitement, Lil Nas X qui a principalement un public composé de jeunes a pris un tournant totalement opposé à l’étiquette que l’on pouvait lui coller avec son chapeau de cowboy. Face aux critiques reçues pour son clip polémique du titre Montero (Call Me By Your Name), celui qui devait partager l’affiche de Coachella avec Travis Scott et Aya Nakamura a remis les pendules à l’heure. « J’ai pris la décision de créer ce clip. Je suis un adulte. Je ne vais pas passer ma carrière à essayer de plaire aux enfants. C’est ton taf (…) Il y a une tuerie de masse chaque semaine, et notre gouvernement ne fait rien pour les arrêter. Faire de la pole dance en 3D ne détruit pas la société » a-t-il d’abord répondu à des internautes.

En ce qui concerne l’histoire de la chanson, celui qui s’est moqué des mensonges d’influenceurs a également révélé: « J’y parle d’un gars que j’ai rencontré l’été dernier. Je sais que nous nous étions faits la promesse de ne jamais faire de coming out public, de ne jamais être ce genre de gay, de mourir avec ce secret, mais cela va permettre d’ouvrir des portes à tant d’autres personnes queer, et leur permettre de vivre tout simplement ».

Lil Nas X : Nike attaque les créateurs de ses Satan shoes

A côté de cela, Lil Nas X avait mis en vente 666 exemplaires de ses Satan Shoes contenant une goutte de sang humain dans la semaine en partenariat avec MSCHF. Seulement voilà, ces paires ressemblent étrangement à des chaussures vendues par la marque Nike puisqu’elles affichent la même virgule. La firme a révélé que sa réputation « a été endommagée » car le public a pu croire que l’entreprise « soutenait le satanisme ». De ce fait, elle a décidé d’attaquer les créateurs en justice selon TMZ.

Affaire à suivre donc. En parlant de rap US, Boosie Badazz a récemment payé 500 dollars pour gifler un homme dans son dernier clip.