Kodak Black visé par une attaque, il se moque des responsables

Le 07 Avr 2021 à 13:00 par Sikagz

Kodak Black a beau ne plus être derrière les barreaux, ses semaines n’en sont pas plus paisibles bien au contraire. Récemment, le rappeur s’est retrouvé au cœur d’une fusill*de dans la ville de Tallahassee en Floride. Cela dit, il ne semble pas tant impressionné que cela ! Gentsu vous raconte tout ce qu’il s’est passé.

Il y a quelques mois de cela, Kodak Black était prêt à mettre le plus qu’il fallait pour être libéré plus tôt de prison. Malheureusement, malgré les prétendues agressions provoquées par des surveillants pénitenciers, le rappeur n’a pas pu être satisfait. Cela dit, Donald Trump a entendu sa requête et lui a allégé sa peine. Face à la clémence de l’ancien président des Etats Unis, le principal concerné n’a pas hésité à s’offrir une incroyable bague en son honneur.

Bien qu’il ait retrouvé sa vie d’avant, le rappeur ne passe pas des journées tranquilles… Bien au contraire. Les semaines passent et ne se ressemblent pas. D’ailleurs, Kodak Black a vu le pire lui passer sous les yeux. Fort heureusement, il ne lui est rien arrivé pour le plus grand soulagement de ses fans.

Kodak Black visé par une attaque, il se moque des responsables

Mais que s’est-il véritablement passé ? Il y a quelques temps, Kodak Black a été menacé par Southside. Selon les propos rapportés par WCTV, celui qui s’appelle Dieuson Octave aurait été la cible d’une fusill*de dans la ville de Tallahassee dans son État natal. L’artiste de 23 ans s’était rendu dans plusieurs boîtes de nuit avant de finalement se rendre dans un McDonald’s avec son équipe.

Tout a basculé lorsqu’il rentrait dans le fast food. De là, un véhicule a déboulé à pleine vitesse et ses occupants ont ouvert le f*u. La seule personne touchée serait un garde du corps à la jambe. Cela dit, l’identité des coupables n’a pas été encore été dévoilée. L’un des seuls éléments confirmés est que la voiture des agresseurs a suivi le cortège de Kodak Black jusqu’au McDonald’s. Mais le rappeur n’a pas été impressionné par tout cela puisqu’il a posté une photo sur sa story Instagram peu de temps après où il a écrit pour provoquer les principaux concernés: « Mon bébé est de retour. C’est sur ça que vous avez essayé de tirer ».

Par ailleurs, Kamelancien ne décolère pas et a de nouveau pris la défense du Maroc après la vidéo de Brahim Bouhlel.