50 Cent : Tony Yayo a braqué un producteur pour lui

Le 14 Oct 2020 à 15:14 par Sikagz

Décidément, le rap game regorge encore pas mal d’anecdotes et de secrets qui risquent de nous faire voir nos artistes préférés différemment. Cette fois-ci, il s’agit d’un souvenir concernant G-Unit et plus particulièrement Tony Yayo et 50 Cent. Gentsu vous raconte tout.

Il y a quelques jours, 50 Cent a affolé des employés d’un Burger King en leur offrant 30 000 dollars en cash. Réputé pour avoir été l’un des plus sanguins de G-Unit, Tony Yayo aurait prouvé sa loyauté à 50 Cent en faisant une chose folle pour lui. C’est du moins ce que nous révèle le souvenir lâché par Eric Nicks et James Cruz lors du podcast Drink Champs de N.O.R.E et DJ EFN.

En effet, ils en ont profité pour raconter le jour où Tony Yayo a sorti un calibre devant un producteur afin de laisser 50 Cent retrouver sa liberté artistique au début des années 2000. « Donc on signe 50 Cent chez Violator Records. (…) On commence à faire le disque (…) Eminem a vent de sa mixtape carrément chaude, cette mixtape tuait, la rue le savait, Eminem en entend parler, 50 Cent prend l’avion et accepte de signer chez Aftermath alors qu’il avait déjà un contrat (…) Donc 50 Cent vient dans mon bureau, il avait eu une avance (…) Il n’était que le 50 Cent chaud dans la rue, il n’était pas encore une superstar » a commencé Eric Nicks.

50 Cent aidé par Tony Yayo : le rappeur confirme

Mais Eric Nicks ne s’est pas arrêté là et a ensuite ajouté: « Donc il revient et me dit : ‘Yo, Eric, on doit voir ton gars Chris pour mettre fin à ce deal (…)On doit se barrer parce qu’Eminem veut nous signer chez Aftermath’. Todd le regarde et lance : ‘J’en ai rien à foutre, ça n’arrivera pas’ (…) Je le jure devant Dieu, Yayo sort son flingue, le pose sur la table, il n’était même pas pointé vers lui, il met son flingue sur la table et dit : ‘Yo, on doit se barrer de ce deal’. Todd s’est barré en courant, criant : ‘Je ne bosse pas pour que des mecs viennent pointer un flingue sur moi’. C’était un avocat juif, il ne connaissait rien de cette vie (…) Au final, Chris lui dit d’aller exploser chez Dre, mais s’il restait son manager« . Ses dires ont été confirmées par 50 Cent en personne. Le rappeur a confié:

Si j’avais été en désaccord avec un autre artiste, Yayo aurait dit : « Allons le fumer », parce que ça aurait été sa réponse à l’époque au quartier. De temps en temps, j’ai dû lui dire : « Yayo, tu ne peux pas faire ça, rien ne va fonctionner si on continue à faire des trucs débiles ».

Par ailleurs, sachez que Snopp Dogg s’est offert un tatouage en l’honneur des Lakers et de leur victoire ou encore la femme de Dr Dre pourrait bientôt finir en prison pour avoir détourné leur argent commun. Aie, le divorce va piquer !