50 Cent réclame 250 000 dollars à Young Buck alors qu’il est fauché

Le 10 Août 2021 à 15:55 par Sikagz

Entre 50 Cent et Young Buck, ce n’est plus du tout l’amour fou. En effet, Fifty a décidé de poursuivre en justice son ancien artiste pour la coquette somme de 250 000 dollars devant le tribunal tout en balançant que ce dernier demandait des dons à ses fans sur la Toile. Gentsu vous raconte tout.

Cela fait maintenant un petit moment que 50 Cent et Young Buck ne peuvent plus se voir en peinture. D’ailleurs, le rival de Rick Ross veut oublier son ancien artiste et le G-Unit. Mais avant cela, le rappeur a décidé de le mener en justice. D’après des documents, il avait demandé à un juge fédéral de rejeter le chapitre 7 de Young Buck un peu plus tôt cette année. Selon la loi américaine concernant la faillite, celui-ci peut être invoqué afin que l’endetté ait la chance d’être libéré d’une partie de ses dettes s’il est presque pauvre.

Young Buck est-il en mesure d’être dédouané ? Selon le principal concerné, oui. En janvier 2020, il a déposé un dossier où il a déclaré des actifs d’un montant total de 5.761 dollars. De plus, il doit 415.892,04 dollars en arriérés d’impôts et 52.955,54 dollars en pension alimentaire impayée. Pour sa défense devant le tribunal, l’ancien artiste de Fifty a déclaré que ses actifs comprenaient 100 dollars de vêtements et 100 dollars de bijoux.

50 Cent réclame 250 000 dollars à Young Buck alors qu’il est fauché

Young Buck a des difficultés financières et juridiques depuis maintenant plusieurs années. Cela lui avait valu d’être arrêté en 2019 à cause des impayés de pension alimentaire. De son côté, celui qui serait une balance selon 6ix9ine a révélé qu’il voulait poursuivre son ancien artiste pour récupérer les 250 000 dollars qu’il lui a prêtés lorsqu’il a signé avec G-Unit. Il veut pouvoir le poursuivre sans que le tribunal protège ses biens. Selon lui, le contrat signé en 2014 lors de sa réunification avec le G-Unit l’obligeait à sortir deux albums et le deal devait durer deux ans mais celui-ci ne débutait qu’après la livraison du premier album. Le contrat est toujours en vigueur puisqu’il n’a pas sorti d’album.

Mais ce n’est pas tout puisque 50 Cent accuse Young Buck d’avoir uploadé les titres suivants sur les plateformes sans son autorisation: « Skyscraper », « No Pain », « Road Trip », « All We Do », « Yes Indeed » et « It’s Alright ». S’ajoute à cela que l’artiste aurait demandé des dons à ses fans via Cash App et cacherait de l’argent selon lui. Reste à savoir qui ressortira gagnant de cette affaire.

En parlant de rap américain, Lil Baby a gâté tous les enfants de son quartier en leur offrant des fournitures scolaires et des ordinateurs.