Yérim Sar appuie le fait que Booba est un « pointeur », le DUC sort un dossier

Le 02 Nov 2021 à 12:18 par Sikagz

Cela ne date pas d’hier : ce n’est pas l’amour fou entre Yérim Sar et Booba. Il y a quelques heures, le journaliste a remis de l’huile sur le feu en remettant les accusations de « pointeur » au goût du jour. Mais c’était sans compter sur la répartie de B2O. Regardez !

Ce n’est une nouvelle pour personne : Booba a un nombre incalculable d’ennemis que ce soit dans le rap game ou tout ce qui gravite autour. S’il ne porte pas toujours les médias et les radios dans son cœur, il y a un journaliste avec qui les choses sont allées beaucoup trop loin. Il s’agit de Yérim Sar qui n’hésite pas à le piquer régulièrement sur les réseaux sociaux. Il y a quelques heures de cela, les hostilités ont été remises au goût du jour.

Yérim Sar appuie le fait que Booba est un « pointeur », le DUC sort un dossier

Il y a quelques mois de cela, Yérim Sar accusait Booba d’être un pointeur et n’a pas du tout été tendre à ce sujet-là. Visiblement pas prêt de faire la paix avec le rappeur, le journaliste a de nouveau remis cette histoire sur le tapis. Tout a commencé lorsque ce dernier a balancé sur Twitter: « Maintenant que j’ai votre attention, j’aimerais vous rappeler qu’écouter un pointeur, c’est pas grave. Ce qui est légèrement bizarre, c’est de le défendre précisément sur ça ». De là, un internaute lui a lancé : « ça englobe la moitié du rap fr on peut pas savoir de qui il parle ». Yérim Sar s’est fait un plaisir de répondre sans filtres à ce message en disant: « tu marques un point (c’était booba) ».

Forcément, de telles attaques ne pouvaient pas rester sans réaction de la part du roi du clash. En effet, Booba l’a convoqué à sa façon tout en faisant référence à l’histoire du nez cassé par Maes. « @spleenter t’es le bienvenue au stade de France j’te garde une place. T’auras pas de quoi payer on va te prendre tout ton RSA. Ca va ton nez ? Change de disque ça marche pas l’heure est au NFT » a-t-il d’abord tweeté. Dans l’une de ses storys, il a même demandé à son collègue de Rap Jeu, Mehdi Maizi, de calmer son ami.

Booba remet au goût du jour l’affaire du nez cassé

Pour ceux qui n’auraient pas la référence du nez cassé de Yérim Sar, il s’agirait d’une rumeur le concernant disant qu’il aurait été frappé par Maes. Tout serait parti d’une question du journaliste un peu osée où il s’est permis de balancer : « Quand vous êtes au pieu avec Booba, est ce que c’est toujours à toi de faire la femme ou vous alternez des fois ? ». Des propos qui auraient mis le rappeur sevranais hors de lui. Interrogé à ce sujet par Couleur 3, le jeune papa a confirmé l’histoire sans balancer les tenants et aboutissants ni citer de nom : « Le journaliste s’en souvient, j’te mens pas hein ! Le journaliste là crois-moi, il est parti à l’hôpital, il a refait son nez bien. Il s’en souvient bien t’inquiètes pas ».

Yérim Sar VS Booba : des tensions qui ne datent pas d’hier

Mais ce n’est pas la première fois que le DUC est accusé d’être un pointeur par le journaliste. Quelques mois auparavant, Yérim Sar avait déjà tweeté des choses à ce sujet comme par exemple: « allez on y va pour les plus lents. Tu te fais accuser (non, rien) de pointe sur mineure. Tu prétends attaquer en justice mais en fait tu fais rien. Fin. Bon courage à tous ceux qui ont un pointeur en PP, on est pas ensemble mais force à vous (…) Evidemment je la lâche pas en pâture, je pense que tout le monde sait pourquoi quand tu vois la fanbase d’attardés profonds qui attendent que ça. Pour le reste, pas de souci, si le crétin a pas attaqué c’est pas pour rien ».

Face à toutes les provocations de ce dernier, Booba avait employé la méthode radicale en portant plainte contre lui. Il avait repartagé le communiqué de son avocat où l’on avait pu lire: « A la proposition d’interview pour démentir les fausses accusations et les propos tenus sur la Radio, le mis en cause « a cru pouvoir répondre par une série de tweets contenant des allégations et des propos inacceptables (…) Il aura donc à répondre devant un tribunal ». Cela dit, cet avertissement ne semble pas avoir calmé le journaliste. Reste à savoir comment va terminer cette histoire.

Ce n’est pas la première fois que des personnalités appuient le fait que le DUC a déjà eu des relations avec des femmes plus jeunes. On pense notamment à l’affaire autour de la candidate d’Ines Sberro qui avait retourné la Toile étant donné qu’elle avait seize ans à l’époque de leur aventure. Rohff s’en était alors mêlé pour tacler son ennemi juré.