Soso Maness explique pourquoi la jalousie au quartier empêche les rappeur de percer

Le 26 Juin 2020 à 12:08 par Sikagz

Le 5 juin, Soso Maness sortait son album Mistral. La sortie de cet opus a été repoussée d’un mois à cause de son papa atteint du Coronavirus. Plus en forme que jamais, le succès semble au rendez- vous pour le rappeur. L’occasion pour lui de revenir sur le comportement de certaines personnes du quartier face à la notoriété.

Il y a quelques jours, Soso Maness dévoilait le clip de son titre Interlude où il pointe du doigt le comportement de la Police et de la BAC. Au cours de son interview accordée à nos confrères de Rapelite, le sudiste a préféré se pencher sur la mentalité des personnes du quartier et le portrait qu’il dresse n’est pas forcément tout rose. Celui qui n’est pas fan de la série Validé a d’abord révélé:

Le problème de la situation de Banlieue ? Je te parle même dans la mentalité de certaines personnes ou… On va voir une personne qui réussit dans la zone. Au lieu de prendre exemple et d’y aller avec lui, de se dire « il l’a fait » ils vont lui couper les jambes frérot. Par cette mentalité de quartier, par cette façon de penser. Qui est très petite. De se dire « ouais mais il nous aide pas », « hé nanani et nanana ». Mais le gars il a travaillé, il a charbonné, ça a été dur pour lui. Il est train de monter, laissez-le et dès qu’il sera en haut il vous fera du bien.

Soso Maness persuadé que le quartier tue des carrières

Mais l’artiste va encore plus loin. En effet, Soso Maness pense que certains rappeurs n’ont pas percé à cause de cela. Il poursuit:

Soso Maness explique pourquoi la jalousie au quartier empêche les rappeur de percer Soso Maness explique pourquoi la jalousie au quartier empêche les rappeur de percer

Le gars il a un petit peu de lumière, déjà vous allez lui dire « nanani nanana ». Vous le tuez parce qu’on reste des artistes, le soir on réfléchit. Moi je m’en bats les c*uilles frérot. Moi je sais ce que j’ai traversé. Mais il y a d’autres artistes à qui ça fait énormément de mal. Et je suis sûr qu’il y a des rappeurs qui devaient tout niquer et que c’est leur quartier qui les a tué. J’en suis sûr à 1000%.

View this post on Instagram

Soso maness parle de la mentalité de quartier 🤨⠀ -⠀ Identifie un pote qui doit voir ça👇⠀ -⠀ Source : @rapelite 📺 ⠀ Artiste : @sosomaness 🎤 ⠀ -⠀ -⠀ 🎤 Tu es rappeur, chanteur et tu souhaites te développer sur Instagram et augmenter ta visibilité? Viens nous voir en DM 📥⠀ -⠀ -⠀ Pour ne rien manquer des meilleurs moments des rappeurs, tout ce passe ici 👇⠀ -⠀ Abonne-toi -> @Street_Union1⠀⬅️⠀ Abonne-toi -> @Street_Union1⠀⬅️⠀ -⠀ -⠀ -⠀ -⠀ -⠀ ——————————————————-⠀ #rapfrancais #rapfr #skyrock #oklm #planeterap #street_union #oklmradio #booskap #interview #rappeurfrancais #rapelite #sosomaness #lacrim #jul #marseille #dauzi #teamjul

A post shared by Street Union (@street_union1) on

Voilà qui a le mérite d’être clair. Récemment, Soso Maness a évoqué son projet d’ouvrir une grande bibliothèque dans les quartiers nord de Marseille.

Il y a quelques jours, Soso Maness a décidé de prendre la parole sur son compte Instagram. L'artiste marseillais n'oublie pas d'où il vient et il a adressé un message aux rappeurs indépendants, on vous raconte tout ça dans l'article ci-dessous.

Lire la suite