SCH : « Je pourrais pas chanter les cocotiers et la plage, c’est pas ce que je vis »

Le 18 Avr 2021 à 08:35 par djfreak

Quelques semaines après la sortie de son dernier projet, SCH a donné une interview durant laquelle il s’est livré comme rarement il ne l’avait fait.

Ce vendredi 19 mars dernier, SCH nous présentait son nouvel opus, intitulé JVLIVS II. Un véritable succès puisqu’il a dépassé la barre des 100 000 ventes en seulement 25 jours et a donc décroché le disque de platine. Pour autant, le S continue de promouvoir cet opus et a pris son temps pour une interview accordée à l’AFP.

SCH rappe seulement l’univers qu’il connait

Au cours de cette interview, le S a expliqué le rapprochement naturel entre SCH et Julien : « SCH, plus le temps passe, plus c’est moi même si au début c’était un personnage fictif que j’ai créé. Aujourd’hui, il y a Julius, qui est devenu le SCH du début. »

Concernant sa qualité d’écriture, que beaucoup de personnes apprécient, le rappeur originaire d’Aubagne précise : « J’ai toujours écrit de manière narrative, je sais pas pourquoi, c’est ma façon d’écrire. Aujourd’hui ça se détache du truc très standardisé et j’en suis content. ». Il faut dire que le storytelling dans les deux opus de JVLIVS est remarquable.

S’il est si bon dans l’écriture, c’est que l’artiste rappe un univers qu’il connait. Même s’il ajoute une part de fiction, SCH ne se voit pas rapper la plage et les cocotiers : « Je pourrais pas chanter les cocotiers et la plage parce que c’est pas ce que je vis. J’aime bien les cocotiers et la plage trois semaines par an mais sinon je suis attaché au milieu d’où je viens ».

D’après lui, l’argent ne fait pas le bonheur mais y contribue

Il y a quelques jours, une interview accordée à Aloha News en 2018 a ressurgi. Dans cet entretien, SCH a donné sa vision de l’argent : « Je pense que comme beaucoup de personnes l’ont dit, l’argent ne fait pas le bonheur. Il y contribue. Bien sûr qu’il y contribue. On serait millionnaires, on serait tous heureux. Il n’y a pas de doute. On aurait peut-être nos petits soucis mais on aurait pas ce gros souci qu’est l’argent. C’est vrai que sans argent, tu as du mal à gamberger correctement. Tu as toujours ce souci de payer ceci cela à la fin du mois, que tu vas être juste. Tu as ce souci qui t’empêche de penser aux vrais trucs de la vie je pense ».