La métamorphose physique d’Orelsan choque les internautes

Le 12 Juin 2021 à 13:07 par djfreak

Il y a quelques jours, une photo d’Orelsan a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Et pour cause, le rappeur a changé de look, ce qui a fait réagir de nombreux internautes. On vous explique tout dans l’article.

Il y a trois ans, Orelsan nous présentait la réédition de son album, intitulé La Fête est finie en 2018. Mais depuis la sortie de ce projet, le rappeur originaire de Caen se fait très discret, que se soit musicalement ou sur les réseaux sociaux. Pour autant, il reste l’un des rappeurs les plus appréciés du public.

Le nouveau look d’Orelsan fait réagir la toile

Mais il y a quelques jours, une photo d’Orelsan a fait le tour de la toile. Le rappeur normand est apparu sur un cliché, entrainant de nombreuses réactions de la part des internautes. Et pour cause, l’artiste s’est en effet montré avec un style décontracté et des cheveux longs poivre et sel.

Ce look a choqué les internautes, qui peinent à reconnaître l’artiste : “C’est le gars qui a giflé macron ça il est ou Orelsan ?” ou encore “La photo de Orelsan me foudroie j’ai jamais vu si peu de Flow en une personne”.

La métamorphose physique d’Orelsan choque les internautes La métamorphose physique d’Orelsan choque les internautes

Toutefois, certains internautes ont défendu le rappeur : “Sans déconner les gens c’est quoi votre problème avec Orelsan.. Il vieillit, il a presque 40 balais, c’est normal qu’il ait plus la même tête qu’avant.. Perso y a rien qui me choque, il est fidèle à lui-même : chillax.”

 

« Le niveau de connaissance du rap des politiques est encore de zéro »

Au mois de novembre dernier, Médine dévoilait un documentaire, intitulé Médine Normandie. Dans ce long métrage, on peut notamment voir une apparition d’Orelsan. Ce dernier a livré un entretien et s’est exprimé sur le rap et la politique.

Avec un disque de diamant en poche pour son dernier opus La Fête est finie, le rappeur aura réussi à accompagner une génération tout au long de son existence. Avec Perdu d’avance et Le chant des sirènes, Orelsan racontait les déboires d’un étudiant en mal de vivre, avec La fête est finie (dont le titre est assez révélateurs) il revient sur les tribulations d’un trentenaire qui a le mal de vivre.

Lire la suite