Orelsan : « Le niveau de connaissance du rap des politiques est encore de zéro »

Le 21 Fév 2021 à 14:28 par djfreak

Il y a quelques jours, Médine a publié une vidéo d’Orelsan s’exprimant sur les politiques et le rap sur Twitter. Le rappeur originaire du Havre a répondu aux propos de la présidente de La République en Marche à l’Assemblée.

Le mercredi 4 novembre, deux jours avant la sortie de son nouvel album Grand Médine, un nouveau documentaire sur lui a été dévoilé. Intitulé Médine Normandie, il est réalisé par Pierre-Philippe Berson et écrit par le journaliste Matthieu Pécot pour france.tv Slash. Ce long métrage nous plonge dans l’intimité du rappeur, ainsi que de ses proches.

Orelsan s’exprime sur les politiques et le rap

Dans ce documentaire, on peut notamment voir une apparition d’Orelsan. Il y a quelques jours, le journaliste a publié un extrait de l’entretien avec le rappeur. Dans une courte séquence que vous pouvez découvrir ci-dessous, on peut entendre Orelsan dire :

« Il y a eu de la mauvaise foi et des amalgames. Et après, tout le monde reprend l’info sans aller vérifier ce que c’est à la base. C’est dommage. J’aimerais bien que les gens se renseignent sur les choses et qui aillent écouter, qu’ils aient leur propre opinion. A chaque fois je me dis qu’on avance, ça commence à faire 40 ans qu’il y a du rap en France, ça commence à avancer. J’ai l’impression que les politiques de notre âge ou les gens de notre âge ont commencé à mieux comprendre mais ils ne comprennent toujours pas. Pour l’instant, les connaissances du rap des politiques est encore de zéro. Je vois exactement ce que Médine raconte dans chaque morceau, moi je comprends bien. Mais je pense que tout le monde qui est un peu censé peut aussi apprécier son écriture et comprendre là où il veut en venir. »

 

Une réponse à Aurore Bergé, présidente de La République en Marche à l’Assemblée. La jeune femme a notamment critiqué fortement le rappeur havrais en direct sur LCI, comme vous pouvez le voir ci-dessus. La vidéo extraite de l’émission a notamment été republiée par Médine. Une preuve que les propos d’Orelsan sont véridiques, les politiques parlent de rap sans en écouter les paroles.