TPMP : Yuriy appelle au calme après son agression

Le 10 Mar 2021 à 10:00 par Sikagz

Mi-janvier, l’histoire de Yuriy avait bouleversé tout le monde. Le collégien avait été conduit dans un état grave puis placé dans le coma après avoir été victime d’une agression dans la soirée du 15 janvier à Paris. Aujourd’hui de retour chez lui, le jeune garçon s’est livré auprès de Cyril Hanouna.

Décidément, la semaine a été chargée pour Cyril Hanouna et son équipe de chroniqueurs. Après le témoignage de Carla Moreau, c’est au tour de Yuriy d’affoler les téléspectateurs. Ce mardi 9 mars, il s’est livré pour la première fois sur son agression. Pour rappel, il avait été conduit à l’hôpital dans un état grave après avoir été roué de coups dans la soirée du 15 janvier dans le 15ème arrondissement de Paris. Les images de Son agression laissaient penser qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre bandes rivales.

Face aux rumeurs, Yuriy commence par se défendre en disant: « Je dirais que je ne fais pas partie d’une bande, c’est juste un groupe d’amis qui est sur cette dalle, on s’amuse bien, on joue au foot des fois, non c’est pas une histoire de bandes (…) Je vivais ma vie, ça m’arrivait souvent d’être sur cette dalle, je me sentais pas en danger ».

TPMP : Yuriy appelle au calme après son agression

Proche de la mort, l’adolescent ne connaissait pas ses agresseurs : « Je ressentais la peur de la mort, car ce qui m’arrivait c’était pas rien et je voyais les réactions autour de moi (…) le crâne ouvert, le sang partout ». S’il est de nouveau sur pied, on peut découvrir que Yuriy,  qui aurait pu perdre la vie mais aussi la vue a encore une cicatrice sur son front.

Cela dit, le garçon qui est sorti du coma a fait preuve d’une grande sagesse dans son discours puisqu’elle a lâché: « On est jeunes, on a un avenir à construire. (…) Il ne faudrait pas continuer à se battre comme ça, ce n’est pas la solution ». Yuriy aimerait reprendre sa vie d’avant. Dans le cadre de l’enquête, onze jeunes ont été mis en examen pour « tentative d’assassinat » ou « participation à une association de malfaiteurs ».

En tout cas, Yuriy est reconnaissant de la vague de soutien reçue même s’il souhaiterait ne pas être considéré comme un héros et pouvoir reprendre les cours normalement.