Norman accusé de racisme à cause de son spectacle, il s’explique

Le 29 Déc 2020 à 15:48 par Sikagz

Il y a quelques jours, Amazon Prime Vidéo a dévoilé le nouveau spectacle de Norman Thavaud baptisé Le Spectacle de la maturité. Seulement voilà, le one-man show et son auteur sont actuellement au cœur d’une polémique sur un extrait jugé raciste par des spectateurs. Découvrez pourquoi.

A l’approche des fêtes de fin d’année, Norman Thavaud a tenté de gâter ses fans. Contrairement à Mister V qui a proposé une réédition de son album, le jeune papa a préféré rester fidèle au one-man show. Bien qu’il ne puisse pas remonter sur scène pour le moment. Il a dévoilé Le spectacle de la maturité sur Amazon Prime Video. Le hic ? Un sketch évoquant le prochain film James Bond qui mettra une femme noire en avant a été jugé raciste à cause des paroles suivantes: « La dernière connerie qu’ils ont trouvé pour lutter contre le racisme, c’est dans le prochain James Bond qu’ils sont en train de tourner. Le prochain personnage de James Bond, Agent 007, sera incarné par une femme renoi. Est-ce qu’on n’est pas en train d’aller trop loin dans la lutte contre le racisme ? My name is Bond, Fatoumata Bond. Ca va pas du tout, je suis pas d’accord. James Bond, c’est un personnage, on l’aime comme ça. On va pas le changer du jour au lendemain pour un quota. »

Norman accusé de racisme à cause de son spectacle, il s’explique

Très vite, l’extrait a fait le tour de la Toile et a mis Norman Thavaud dans la sauce. Face à la polémique, le jeune homme a décidé de présenter ses excuses à travers sa story Instagram où il a déclaré: « Je voulais revenir sur une blague de mon spectacle qui, clairement, est mal passée. Elle a choqué certaines personnes et c’était vraiment pas du tout le but, donc je tiens sincèrement à m’excuser (…) Je n’ai jamais voulu me moquer du prénom Fatoumata, je voulais parler des studios de cinéma américains qui parfois, pour se donner bonne conscience, se la jouent anti-racisme de façade. Mais c’était mal amené, maladroit… C’était pas une bonne idée, je n’aurais pas dû la faire. Je regrette (…) Ceci étant dit, on ne peut pas résumer un spectacle à une blague et quand je lis dans les commentaires ‘ton spectacle est raciste’, comment vous dire… Les gens qui disent ça n’ont tout simplement pas regardé mon spectacle et ne le feront certainement pas parce qu’ils s’en foutent totalement, mais c’est de la pure malhonnêteté intellectuelle. Dedans je parle du privilège blanc, de la culpabilité blanche, de mes potes rebeus qui passent leur temps à se faire contrôler – donc du contrôle au faciès, du fait que je ne peux même pas rentrer en boîte avec eux, des inégalités salariales, de la xénophobie que fait monter la presse et les médias uniquement pour vendre des papiers… »

L’humoriste a conclu en disant: « J’invite les gens qui disent ces inepties, ces grosses bêtises, à aller regarder mon spectacle de A à Z pour se rendre compte que son contenu ne laisse aucun doute sur le fond de mes pensées et sur la sincérité de mon engagement antiracisme ».

Sinon, sachez que Rick Ross a mis de l’huile sur le feu en lançant un nouveau tacle à son ennemi juré 50 Cent.