L’ancien vigile du restaurant parisien accusé de racisme accuse son patron

Le 26 Juil 2022 à 19:19 par Sikagz

L’histoire a retourné les réseaux sociaux en seulement quelques jours. En effet, trois femmes noires se sont vues refuser l’entrée d’un restaurant parisien à cause de leur couleur de peau. Seulement voilà, l’ancien vigile s’est défendu à ce sujet au micro de BFM TV. Gentsu vous raconte tout.

Internet ne laisse rien passer et surtout pas les injustices. Depuis plusieurs jours, les internautes sont scandalisés à cause du refus d’entrée de trois femmes au sein d’un restaurant parisien. Le motif ? Elles ne seraient pas habillées de manière assez élégante. Or, d’autres personnes étant vêtues de manière plus décontractées n’ont pas eu le droit au même traitement de faveur. De là, l’établissement Manko a été accusé de racisme. La Toile et de nombreux artistes ont appelé au boycott.

« Une enquête est diligentée ce jour. Des chefs de discrimination fondée sur l’origine, l’ethnie ou la nationalité dans l’offre ou la fourniture d’un bien ou d’un service »  a confirmé le parquet au Parisien. Depuis, le vigile en question s’était déjà défendu sur les réseaux sociaux en étant entouré de proches d’origine maghrébines et africaines qu’il n’a jamais été raciste de sa vie.

L’ancien vigile du restaurant parisien accusé de racisme accuse son patron L’ancien vigile du restaurant parisien accusé de racisme accuse son patron

L’ancien vigile du restaurant parisien accusé de racisme accuse son patron

D’ailleurs, il a eu l’occasion de se faire entendre au micro de BFM TV à qui il a confié : « On m’a dit tout de suite: ‘il n’y a pas beaucoup d’Africains que tu dois laisser (entrer), il n’y pas beaucoup de Maghrébins que tu dois laisser (entrer). Il ne faut pas que ça soit communautaire' ». Selon lui, les consignes auraient été donnés par les managers. Pour ne pas se faire « griller », Damien aurait reçu les ordres suivants : « Ils ont dit: ‘maintenant, on va être plus intelligents. Tous les gens africains, tu vas les refuser au moindre prétexte. Par exemple s’ils ont des baskets, s’ils n’ont pas de chemise' ».

En apprenant que le Manko avait justifié cela comme un accident, Damien a été sous le choc. Il a ajouté : « Quand j’ai appris ça, j’étais en furie parce que, comme tout le monde, j’ai découvert des images. Je me suis dit: ‘c’est quoi cette histoire ? ». Reste à savoir ce que la justice va trancher.

Par ailleurs, Eric Cantona s’est livré sur le coup de pied qui a détruit sa carrière et a assuré qu’il ne regrettait pas son geste.

L'été touche à sa fin et pourtant, il ne se déroule pas en toute tranquillité pour tout le monde. En effet, Vincent Cassel a été ciblé par un cambriolage.

Lire la suite