Défilé du 1er mai : La manifestante ayant agressé un pompier condamnée à 10 mois de prison

Le 01 Juin 2022 à 17:47 par Sikagz

Lors du défilé du 1er mai, une femme s’en était pris à un pompier. Ce mercredi 1er juin, la justice a tranché et l’a sanctionnée en la condamnant à un an d’interdiction de manifester et à dix mois de prison. Gentsu vous raconte tout.

Les images avaient rapidement fait le tour de la Toile. Une femme a tenté d’arracher la lance à incendie d’un pompier durant le défilé du 1er mai dernier dans les rues de Paris avant de lui donner des coups. Face à cela, les pompiers de Paris avaient réagi en repartageant les images avec le message suivant : « Cela suffit! Honte à la sauvagerie, incompréhensible cette nouvelle agression vis-à-vis des sapeurs-pompiers de Paris dans l’exercice de leurs fonctions, protéger les personnes, les biens de la Cité et le bon déroulement de la manifestation ».

A demonstrator prevents firefighters from extinguishing garbage and materials that was put on fire during a May Day demonstration march from Republique, Bastille to Nation, in Paris, France, Sunday, May 1, 2022. Citizens and trade unions in France take to the streets to put out protest messages to their governments as a rallying cry against newly reelected President Emmanuel Macron. (AP Photo/Lewis Joly)/XFM128/22121564528575//2205011743 A demonstrator prevents firefighters from extinguishing garbage and materials that was put on fire during a May Day demonstration march from Republique, Bastille to Nation, in Paris, France, Sunday, May 1, 2022. Citizens and trade unions in France take to the streets to put out protest messages to their governments as a rallying cry against newly reelected President Emmanuel Macron. (AP Photo/Lewis Joly)/XFM128/22121564528575//2205011743

Une heure après son geste, la femme de 38 ans avait été interpellée.

Défilé du 1er mai : La manifestante ayant agressé un pompier condamnée à 10 mois de prison

« Elle était déterminée, elle a passé ses bras autour de moi et ma lance et elle ne voulait pas lâcher. Elle m’a dit à plusieurs reprises ‘On va vous défoncer comme en 2019’ ». Elle faisait alors référence au mouvement des gilets jaunes. Pour rappel, le soldat du « feu » tentait d’en éteindre un qui pouvait se propager d’un moment à l’autre dans un immeuble d’habitation. Absente lors de son jugement, la manifestante a été condamnée à dix mois d’emprisonnement ainsi qu’à un an d’interdiction de manifester. De plus, elle devra verser 700 euros au pompier au titre du préjudice moral ainsi qu’un euro symbolique au préfet de police.

Il semblerait qu’elle n’en soit pas à sa première fois puisque cette mère isolée aurait déjà été connue des services de police. En effet, elle a été condamnée pour des faits de violences en 2018. Elle se serait « salariée CDI formatrice dans le domaine de l’hygiène » et « aide-soignante pendant le Covid ». Cela dit, sa situation n’a pas pu être confirmée. Ses avocates n’avaient pas mandat pour la défendre. Que pensez-vous de cette histoire ? La sentence est-elle justifiée ou trop stricte selon vous ?

Par ailleurs, Cyril Hanouna pourrait bientôt débarquer avec son premier film au cinéma.

Alors que de nombreuses personnes se préparent pour les fêtes de fin d'année, d'autres passent un déconfinement un peu moins joyeux. C'est le cas de cet homme qui a tenté de récupérer le scooter de son fils aux alentours de Nantes.

Lire la suite