Une manifestante s’en prend physiquement à un pompier lors du défilé du 1er mai

Le 02 Mai 2022 à 15:47 par Sikagz

Ce dimanche 1er mai, le cortège parisien du défilé ne s’est pas déroulé comme prévu. En effet, un pompier s’est fait agresser par une manifestante. Gentsu vous donne tous les détails.

Tous les héros ne portent pas de cape. Les pompiers et les policiers ou encore le corps médical nous le prouvent au quotidien. Ce dimanche après-midi, les pompiers ont défilé lors de la manifestation du 1er-Mai à Paris. Seulement voilà, les choses ont fini par tourner au vinaigre.

En effet, un pompier a été agressé par une manifestante au moment où il essayait d’éteindre un feu dans les rues de la capitale. Comme en témoigne une vidéo diffusée par nos confrères de BFM TV, elle a tenter de lui arracher sa lance à incendie et lui donne des coups sur la tête à l’angle de la rue Alexandre Dumas et du boulevard Voltaire. « Cela suffit! Honte à la sauvagerie, incompréhensible cette nouvelle agression vis-à-vis des sapeurs-pompiers de Paris dans l’exercice de leurs fonctions, protéger les personnes, les biens de la Cité et le bon déroulement de la manifestation », a réagi le compte Twitter les Pompiers de Paris.

Une manifestante s’en prend physiquement à un pompier lors du défilé du 1er mai Une manifestante s’en prend physiquement à un pompier lors du défilé du 1er mai

Une manifestante s’en prend physiquement à un pompier lors du défilé du 1er mai

De son côté, le président de la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, Grégory Allione a également brisé le silence : « Un de nos collègues militaires des Pompiers de Paris vient d’être frappé par un manifestant, et empêchant l’unité de secours engagée d’éteindre l’incendie pour protéger les riverains et les biens. Qu’il soit repéré et puni ».

De son côté, Gérald Darmanin a expliqué en début de soirée que la manifestante suspectée d’avoir agressé le pompier a été interpellée avec les 54 personnes placées en garde à vue. Le Ministre de l’intérieur a pris la parole et a condamné cet acte en disant : « Des casseurs viennent perturber les manifestations du 1er mai notamment à Paris, en commettant des violences inacceptables. Je suis cela avec attention. Plein soutien aux policiers et gendarmes mobilisés, garants de la liberté de manifester et de l’ordre public. La manifestation avait commencé à 14H30 depuis Place de la République en direction de place de La Nation. Un « cortège sauvage » portant vêtements, gants et masques noirs aurait pris un itinéraire non-déclaré en préfecture.

Par ailleurs, Diam’s a expliqué pourquoi elle avait choisi de faire son retour.

Conor McGregor aurait-il du souci à se faire ? Connu pour ses débordements en public, un autre confrère ou plutôt rival se met à faire n'importe quoi dans la rue.

Lire la suite