Cet homme braque une banque sans arme grâce au COVID-19

Le 11 Déc 2020 à 12:22 par Sikagz

C’est déjà la fin de semaine. Gentsu vous propose de terminer ce vendredi en beauté avec une petite touche d’humour malgré ce climat hivernal et difficile provoqué par le Coronavirus et son confinement. Pour cela, rendez-vous aux Etats-Unis avec cet homme très inspiré.

Le monde du football a connu son lot de bonnes nouvelles cette semaine. Entre Mara Gomez qui est devenue la première footballeuse transgenre professionnelle en Argentine, le geste héroïque de Demba Ba ou encore la prise de position d’Antoine Griezmann qui a décidé de boycotter Huawei… le monde du ballon rond nous a fait plaisir cette semaine. « Suite aux forts soupçons selon lesquels l’entreprise Huawei aurait contribué au développement d’une « Alerte Ouïghours » grâce à un logiciel de reconnaissance faciale, j’annonce que je mets un terme immédiat à mon partenariat me liant à cette société. J’en profite pour inviter Huawei à ne pas se contenter de nier ces accusations mais à engager au plus vite des actions concrètes pour condamner cette répression de masse et user de son influence pour contribuer au respect des droits de l’homme et de la femme au sein de la société » a-t-il annoncé sur Instagram en mettant fin à son partenariat pour soutenir les Ouighours.

Alors que des Lyonnais ont braqué un stock de PS5 et que La Casa de Papel a donné des idées à certains, un individu s’est plutôt servi de la COVID-19.

Cet homme braque une banque sans arme grâce au COVID-19

L’histoire suivante concerne un habitant de l’Etat de Géorgie aux Etats Unis prénommé Victor Hard­ley Craw­ley. Cet homme de 51 ans a essayé de braquer une banque en menaçant le person­nel de les infec­ter… avec le Coronavirus s’ils ne coopéraient pas.

« Le suspect n’a pas montré d’arme, il a déclaré qu’il avait été testé posi­tif au Covid-19 et dit que si la banque ne se confor­mait pas à ses exigences, il infec­te­rait tout le monde (…) Quand les employés ont appelé la police, le suspect a pris la fuite les mains vides » a-t-on pu lire dans le communiqué du bureau du shérif du comté de Clay­ton diffusé sur Face­book ce 4 décembre 2020. Le principal concerné a vite été retrouvé par les policiers avant d’être placé en détention dans l’attente de son jugement.

Victor Hardley Crawley a reconnu les faits et s’est justifié en disant qu’il avait fait cela car il avait besoin de 2 000 dollars pour payer ses factures après être tombé en diffi­culté finan­cière. Pas sûr que ce soit la meilleure des solutions ! En parlant de bonne note, nous vous proposons de découvrir 1pliké140 grâce à ses meilleures punchlines.