Attentats de Nice : Les communautés s’unissent contre le terrorisme

Le 03 Nov 2020 à 16:24 par Sikagz

Depuis plusieurs jours, les mouvements de solidarité se font ressentir entre les différentes communautés après les récentes attaques terroristes survenues en France. L’appel à l’amour et à la paix ressort comme jamais. Gentsu vous raconte tout.

Deux semaines après la mort tragique du professeur Samuel Paty ou encore les attentats de Nice survenus la semaine dernière, la solidarité est devenu le mort d’ordre. A tel point que de jeunes musulmans de l’Hérault ont protégé une cathédrale de manière symbolique. Mais cela ne s’est pas arrêté là.

Les communautés musulmane et catholique se montrent soudées dans de nombreux endroits en France comme par exemple à Auxerre. Une quarantaine de personnes se sont rassembler pour former un cordon symbolique autour de la cathédrale . Le curé de la paroisse, Arnaud Montou a déclaré au micro de France Bleu Auxerre : « Nos frères sont venus à la cathédrale pour manifester leur proximité, leur amitié. Pour dire qu’on est tous ensemble contre la barbarie ». Mais cela ne s’est pas arrêté là.

Attentats de Nice : les communautés s’unissent contre le terrorisme

En Gironde, plusieurs musulmans dont les imams de Bègles, Cenon et Bordaux ont distribué des roses blanches à la sortie de l’office; Yazid Abdelrrim, imam de Bègles a expliqué à France Bleu Gironde: « On a tenu à partager ce moment très important pour eux. Pour dire notre soutien total à leur message de paix, et pour condamner fermement tout ce qui se passe au nom des musulmans ».

Des mouvements ont également été établis au Mans où des représentants des mosquées des Sablons, des Glonnières sont intervenus à la fin de la cérémonie religieuse de l’église Saint-Bernard des Sablons. En Aveyron, les protestants et les musulmans se sont joints aux catholiques. Un bel appel à la paix qui n’est pas passé inaperçu. Cela a également été reproduit à Blois, à Valence, à Toulouse, à Lodéve, à Marseille, à Hérouville…  Un beau message pour prouver que le terrorisme ne réussira pas à amener la haine entre les différentes communautés.

Par ailleurs, sachez que des élèves de l’école de Police de Nîmes vont être sanctionnés après avoir organisé une fête clandestine en plein reconfinement.