Affaire Théo : Trois policiers de nouveau devant la Cour d’assise

Le 27 Nov 2020 à 14:39 par Sikagz

Alors que les violences policières sont pointées du doigt plus que jamais en ce moment notamment à cause du producteur passé à tabac mais aussi la loi Sécurité Globale, l’affaire Théo a encore de nouvelles informations. Gentsu vous raconte tout.

Le 2 février 2017, Théodore Luhaka avait été arrêté à Aulnay sous Bois. Grâce aux caméras de vidéosurveillance, il a pu être découvert que des policiers ont tenté de l’immobiliser alors qu’il tentait de se débattre. Il a été emmené loin des caméras où il a subi des violences horribles. Menotté, blessé, il avait été arrêté “sans que le motif d’interpellation ait pu être clairement établi”. Résultat, Théo qui avait 22 ans à l’époque, il a reçu un coup de matraque dans la zone rectale. Désormais handicapé à vie, les policiers seront jugés par une cour d’assise.

Ce jeudi 26 novembre, un nouveau rebondissement est apparu dans l’affaire Théo. Comme cela avait été demandé, les trois policiers impliqués dans l’interpellation violente seront jugés devant une cour d’assises pour “violences volontaires” selon BFM TV. Le principal accusé devra répondre pour violences volontaires ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente et les trois fonctionnaires pour violences volontaires avec circonstances aggravantes. Cela dit, la juge a abandonné les poursuites pour viol. Un non-lieu a été ordonné pour le quatrième policier témoin de la scène.

Rebondissement dans l’affaire Théo : les internautes réagissent

Cette nouveauté dans l’affaire Théo a une nouvelle fois fait réagir les internautes. Il faut dire que sa terrible histoire en avait touché plus d’un(e). Ainsi, nous avons pu lire des tweets tels que: « On va voir si Zemmour et les siens vont faire leur mea culpa!Je pense hélas avoir la réponse !! ». Ou encore: « Pas de viol mais, acte de torture! Qu’ils aillent au diable ces lâches!!! », « Y en a 3 d’Plus qui arrivent… #JeSuisMichel«  et « Je suis scandalisée que la qualification de viol était été abandonnée . Théo a été pénétré dans l’anus, par surprise, et avec violence. C’est un viol qu’il a vécu. Qu’on y ajoute « par imprudence » ou « sans intention » si on veut, mais le viol est avéré, c’est honteux! ». Mais aussi: « Je n’ai jamais compris comment une matraque a pu glisser dans l’anus d’une personne sans que la qualification de viol ne soit prononcé…si c’était une femme on dirait ? Un viol c’est une pénétration même a l’aide d’un objet sans le consentement…c’est assez clair ».

Sinon, bonne nouvelle : les concerts pourraient bientôt être de retour.