Adidas prend la parole après le scandale avec Brahim Bouhlel

Le 06 Avr 2021 à 10:14 par Sikagz

La semaine a très mal commencé pour Brahim Bouhlel. Alors qu’il est en plein séjour au Maroc, sa vidéo où il se moque d’enfants marocains en appuyant sur les clichés n’est pas du tout bien passée à tel point qu’il pourrait perdre sa collaboration avec la marque Adidas. Gentsu vous raconte tout.

Brahim Bouhlel se serait passé d’un aussi gros badbuzz. Tout a commencé lorsque ce dernier a fait une blague de mauvais goût avec Hedi Bouchenafa et le snapchatteur Zbarbooking. Dans celle-ci, la star de Validé a lâché: « Moi ce que j’aime bien ici c’est toutes les p*tes que j’peux b*iser en Dirham. Je vous passe quelqu’un d’autre vous le connaissez super bien – Salut c’est Boby depuis la dernière fois, j’ai voulu vous dire un truc. J’ai encore n*qué 15 meufs. Du coup, j’ai eu six gosses et vous savez quoi, ils sont juste derrière moi parce que je ne suis pas parti les emmener à l’école aujourd’hui. Salut bande de fils de p*te. Votre mère c’est une grosse sal*pe mais ça j’ai l’habitude, j’ai des gosses un peu partout (…) Je ne vous ai pas menti, c’est mes gosses (…) Pour me faire pardonner, je me suis dis que j’allais leur payer à manger mais je n’ai plus de monnaie (…) Le plus important c’est qu’ils m’aiment toujours (…) Un jour, je vais tous les réunir (…) Allez fiston va te faire f*tre et j’te donne un pourboire' ».

Adidas prend la parole après le scandale avec Brahim Bouhlel

Si Hedi Bouchenafa a présenté ses excuses, Brahim Bouhlel a expliqué qu’il « n’a pas voulu porter préjudice ou salir l’image du Royaume, de ses habitants et de ses enfants. Si ma vidéo a été maladroite et a bl*ssé le peuple marocain, j’exprime toutes mes excuses ». Aujourd’hui, celui qui a été taclé puis menacé par Maes est dans la tourmente. En effet, Adidas s’est exprimé sur l’avenir de sa collaboration avec le comédien.

Dans un communiqué diffusé sur Twitter, la firme a annoncé: « Adidas s’oppose fermement à toute forme de discrimination et de sexisme. Nous nous engageons à faire du sport un espace où chacun est pleinement accepté.  Rappelant qu’aucun contrat ne lie la marque à Brahim Bouhlel,  adidas s’engage à reconsidérer sa collaboration avec lui ».

Une « blague » qui pourrait coûter cher à celui qui a été taclé par Booba.