Didier Deschamps tacle Olivier Giroud dans sa dernière interview pour L’Equipe

Le 20 Août 2021 à 17:04 par djfreak

Pour la première fois depuis la fin de l’Euro, Didier Deschamps est sorti de son silence afin d’analyser les prestations de l’équipe de France durant le tournoi continental. Dans un entretien accordé à l’Équipe, le sélectionneur des Bleus est également revenu sur la sortie médiatique d’Olivier Giroud juste avant la compétition. 

Cela fait maintenant deux mois que l’équipe de France a été éliminée en huitièmes de finale de l’Euro face à la Suisse. Dans un long entretien accordé à L’Équipe, le sélectionneur des Bleus s’est livré longuement pour évoquer la défaite et a endossé la responsabilité.

« Je sais que je suis le seul responsable. Ma fonction veut ça. Je l’assume. […] C’est ma responsabilité. Le choix tactique de départ [contre la Suisse] ne fonctionne pas. Je ne m’entête pas. », a-t-il commencé par dire. Puis, Didier Deschamps prend notamment la défense de Karim Benzema, rappelé après des années d’absence. « Karim n’y est pour rien. Tout ce qu’il devait faire, il l’a très bien fait. Après, j’ai été amené à modifier l’équipe pour différentes raisons. Je sais que ce n’est pas l’idéal. », a-t-il confié.

Didier Deschamps n’est pas tendre avec Olivier Giroud

Toutefois, le ton est beaucoup plus dur concernant Olivier Giroud. Le sélectionneur déplore notamment la sortie médiatique de l’attaquant, qui se plaignait de ne pas avoir reçu assez de ballons à l’issue du match de préparation contre la Bulgarie. « Il le sait, je lui ai dit : il n’avait pas à dire ça, c’est une certitude. Cela a généré de petites tensions sur deux, trois jours, mais c’était lors de la préparation. », a-t-il déclaré.

Puis, Didier Deschamps a enchainé sur la mauvaise forme de l’attaquant à l’Euro : « Il n’avait pas de temps de jeu, il n’a pas fait la préparation à cause de la finale de la Ligue de champions. On ne peut pas remplacer la compétition. Je n’enlève pas ses buts en fin de match contre la Bulgarie, je sais ce qu’il est capable de faire, mais je ne suis pas magicien : on ne peut pas transformer un état athlétique et un état psychologique. »

Pour finir, Didier Deschamps considère que le meilleur d’Olivier Giroud se trouve quelques années en arrière. « Je sais très bien ce qu’il a fait, et très bien fait, mais prenez l’exemple de Mamadou Sakho, je lui serai toujours reconnaissant de ce qu’il a réalisé, mais c’était en novembre 2013. Olivier et quelques autres, c’était en 2018, mais aujourd’hui on est en 2021 et je ne suis pas là pour donner des assurances à qui que ce soit. »