SCH nous surprend une nouvelle fois avec son clip « Crack »

Le 25 Juin 2021 à 18:30 par djfreak

Ce vendredi 25 juin, SCH a décidé de sortir son nouveau clip Crack. Le morceau est extrait de son dernier opus, JVLIVS II, disponible depuis quelques mois. Et comme d’habitude, l’artiste marseillais nous surprend avec un clip vraiment dingue, à découvrir dès maintenant dans l’article.

Un peu plus d’un an après la sortie de Rooftop, SCH a fait son retour dans les bacs depuis le 19 mars dernier avec JVLIVS II. Le marseillais avait teasé qu’il allait prouver qu’il est le meilleur rappeur : « La seule chose que je peux dire à ceux qui attendent, c’est que si certains pensent que je suis le meilleur rappeur de France, je me suis donné l’ambition de leur donner raison ».

SCH lâche son nouveau clip « Crack »

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le pari est réussi. Le projet est un véritable succès puisqu’il a dépassé les 150 000 exemplaires et se rapproche du double platine. Mais ce vendredi 25 juin, SCH continue de promouvoir cet opus avec la diffusion de son nouveau clip, intitulé Crack. Pour le visuel, l’interprète de R.A.C a quitté Marseille pour la région parisienne le temps d’un tournage et a fait appel à Cestpasunfilm pour la réalisation. Il s’entoure également de danseurs contemporains, pour un résultat qui en vaut le détour.

 

Il confie qu’il y a une carence sur les clips dans le rap

A l’occasion de la sortie de son dernier album, SCH a accordé une interview à AFPAu cours de cet entretien, l’artiste originaire d’Aubagne s’est confié comme rarement : « SCH, plus le temps passe, plus c’est moi même si au début c’était un personnage fictif que j’ai créé. Aujourd’hui, il y a Julius, qui est devenu le SCH du début. Vous arrivez à suivre ? ».

Pendant cette entrevue, l’artiste marseillais s’est également exprimé sur les clips. Depuis quelques années, SCH apporte un univers cinématographique très référencé au fil des morceaux qui accompagnent ses projets. Selon lui, c’est une volonté d’allier le rap au septième art. « J’ai toujours kiffé le cinéma, et dans le rap, il y avait une carence sur les clips. Le visuel rap, c’est très standard, c’était la cité avec des bécanes (…) moi je voulais amener une nouvelle touche. », a-t-il expliqué.