Rim’K, Hamza et Leto t’embarquent en « Benzo » dans leur nouveau clip

Le 25 Mar 2021 à 11:37 par djfreak

Ce mercredi 24 mars, Rim’K a décidé de sortir son nouveau clip Benzo, où l’on retrouve Leto et Hamza en featuring. Le morceau est extrait de son dernier projet ADN, toujours disponible sur les plateformes de streaming.

L’année dernière, le rappeur membre du 113 a dévoilé un EP intitulé Midnight. Composé de seulement 5 titres, Rim’K a invité de très belles collaborations puisque l’on retrouve notamment SCH et Koba LaD sur le titre Valise, ainsi que Dadju sur le morceau Rose Rouge. Les deux titres ont été très bien accueillis par le public et l’artiste a prouvé qu’il savait s’adapter avec le rap actuel.

Rim’K, Leto et Hamza réunis dans le clip « Benzo »

Ce vendredi 12 février, le rappeur parisien était de retour avec un nouvel EP, intitulé ADN. Sur ce projet, Rim’K a notamment invité DA Uzi, Hamza, PLK et Leto. Après nous avoir présenté le clip de sa collaboration avec PLK, le tonton du rap français a décidé de nouveau présenté un nouveau visuel ce mercredi 24 mars. Il s’agit du morceau Benzo, où l’on retrouve le rappeur belge et l’artiste membre du PSO Thug. Un très joli clip tourné de nuit dans une station essence, où il y a bien évidemment de grosses berlines.

 

Il a refusé un featuring avec Rihanna

Pour la sortie de cet EP, Rim’K a accordé une interview pour le média Booska-P. Au cours de cet entretien, l’artiste a aussi répondu à la question sur une collaboration avec Rihanna qu’il a refusé. « Ce n’était pas la Rihanna d’aujourd’hui, elle commençait déjà a bien bosser, mais la façon dont ça allait ce faire, c’était plus un arrangement entre maisons de disques qu’une vraie rencontre qu’un vrai partage, c’est pas comme ça que je vois la musique. Evidemment, j’aurais kiffé faire un morceau avec Rihanna, mais pas de cette façon », a-t-il déclaré.

 

Cette anecdote a déjà été il y a quelques années dans le « Good Morning Cefran ». Rim’K avait déclaré : « C’était en 2006 vers la période « Pon de Replay ». J’étais pas seul. C’était à 113 qu’on l’a proposé. On nous a montré « Pon de Replay » et j’ai dit « Salam Aley­koum » (à traduire par « Non merci, au revoir », ndlr). En même temps, c’était pas la Rihanna d’aujourd’­hui. Il faut reca­drer. »