Kaaris se confie sur son enfance difficile : « J’aurais pu ne pas survivre »

Le 06 Sep 2020 à 23:08 par djfreak

Dans une interview accordé à Brut, Kaaris s’est confié sur son enfance difficile. Il s’est également exprimé sur sa musique et sa carrière dans le cinéma.

Après une absence de plus d’un an, Kaaris a fait un retour remarqué ce vendredi 4 septembre avec un nouvel album, intitulé 2.7.0. Pour cet opus, le rappeur de Sevran a décidé de dévoiler 17 titres, ainsi que quelques collaborations prestigieuses. On peut notamment retrouver Gims avec le titre 1er Coeur, Dadju sur le morceau Piquée ou encore Bosh sur le son Deux deux.

Kaaris parle de son enfance difficile

Pour la promotion de ce nouvel album, Kaaris a accordé une interview pour Brut. Dans une séquence de près de 5 minutes, le média revient sur sa vie et son parcours.

Quelques mois après sa naissance, Kaaris se brûle le visage dans un accident. « Il y a un truc qu’on appelle le baca, chez nous. C’est de la bouillie avec du lait et du riz. Je crois que c’était à son point le plus chaud et j’ai tapé dessus. Et ça m’a défiguré, tout ça. Mais c’est parti, Dieu merci. J’aurais pu ne pas survivre. », raconte-t-il dans la vidéo.

Puis, le rappeur de Sevran évoque sa musique et son art. « Tu sais, c’est comme dans une galerie d’art. Quand il y a des gens qui vont et qui interprètent un peu le travail de certains artistes, tu vois. Et chacun son interprétation. J’ai toujours essayé d’être concentré sur tous mes projets. Moi je donne ce que j’ai, tu vois. Et puis, c’est la musique, ça parle ou pas, tu vois. », se confie-t-il.

Une vie : Kaaris

Il a mis la lumière sur Sevran, popularisé la trap en France. C'est Kaaris. Brut l’a rencontré… Voici son histoire.

Publiée par Brut sur Vendredi 4 septembre 2020

 

Le cinéma, c’est du « bonus »

Toujours selon cet interview de Brut, Kaaris s’exprime concernant sa carrière dans le cinéma. C’est en 2014 que l’artiste fait ses premiers pas au grand écran, avec le film Fastlife. Puis par la suite, K2A jouera dans 4 autre films. « Le cinéma, c’est que du bonus. Parce que ça ne dépend pas de moi, vraiment, tu vois. Ca dépend des réalisateurs, ça dépend s’ils ont besoin ou pas tu vois. Donc pour l’instant, je vois ça comme du bonus. « , dit-il.

A noter que Kaaris sera prochainement de retour dans un long métrage, intitulé Bronx et réalisé par Olivier Marchal. A ce jour, aucune date de sortie n’a été communiquée.