Booba lâche son nouveau morceau « Azerty », extrait de son album « ULTRA »

Le 22 Déc 2020 à 08:13 par djfreak

Ce mardi 22 décembre, Booba a décidé d’offrir un cadeau de Noël avant l’heure à ses fans en dévoilant son nouveau morceau Azerty. Le titre est extrait de son nouvel album ULTRA, qui sera disponible dans le courant de l’année 2021.

Depuis quelques mois, le rappeur originaire du 92 fait parler de lui dans les médias à travers ses clashs. Il faut dire que Rohff est sorti de son silence après 6 ans sans répondre à son rival. Mais Booba s’attaquait également à la Sexion d’Assaut, Gims et Kaaris pendant la même période, ce qui a beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux.

Toutefois, le Duc prépare son retour musical, 3 ans après la sortie de son dernier album Trône. Les fans du rappeur s’impatiente forcément mais sont récompensé en cette fin d’année 2020. Il y a quelques semaines, Booba nous dévoilait son titre 5G, qui a connu un très bon succès sur les plateformes de streaming. Dans le même temps, le rappeur nous annonçait qu’il sera prochainement de retour avec un nouvel album. Intitulé ULTRA, le projet sera disponible dans le courant de l’année 2021 et sera peut-être le dernier de Booba.

Booba lâche son nouveau titre « Azerty »

En attendant, ce mardi 22 décembre, Booba nous a dévoilé son nouveau morceau intitulé Azerty. Un son qui n’est pas inconnu du grand public puisqu’il en avait dévoilé un extrait sur Instagram il y a plusieurs semaines. Le rappeur avait d’ailleurs fait polémique en raison d’une phrase assimilée à un blasphème contre la religion catholique. « Pauvre Marie était vierge, elle m’a snapé les doigts dans la chatte », pouvait-on l’entendre dans son couplet.

Une situation qui ne l’a pourtant pas poussé à modifier le contenu d’un morceau. Sur son compte Instagram, Booba avait répondu à la polémique : « L’important dans la vie c’est de respecter tous les hommes et toutes les religions. Je laisse la tâche à Dieu de dire qui est bon, qui est mauvais. »

 

Il est donc fort possible que Booba face couler beaucoup d’encre avec cette phrase. Pour rappel, des politiciens s’étaient dressé contre le rappeur suite à la divulgation de l’extrait. Le fait de le diffuser sur toutes les plateformes de streaming pourrait faire monter la pression d’un cran. Affaire à suivre…