Sinik pense qu’Orelsan pourrait le battre en clash : « Il a une manière d’écrire, un délire à lui »

Le 24 Avr 2022 à 11:19 par djfreak

Pour la sortie de son nouvel album, Sinik fait le tour de plusieurs médias. Dans un entretien accordé à Konbini, le rappeur originaire des Ulis s’est exprimé sur les clashs. Il a notamment donné le nom d’Orelsan comme adversaire pouvant être redoutable. On vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Au mois de janvier dernier, Sinik a fait sensation sur les réseaux sociaux et dans les médias. En effet, le rappeur originaire de l’Essonne a balancé un morceau, intitulé Balles perdues, où il s’en prend à plusieurs personnalités. En effet, dedans, l’artiste a clashé Franck Gastambide et Rockin’ Squat.

Amateur de clash, l’interprète de Coeur de pierre s’est exprimé sur cette discipline dans une interview pour Konbini. A la question « quel rappeur pourrait te battre aujourd’hui ? », Sinik répond : « Il y a de très très bons rappeurs. Des mecs comme Orelsan qui je pense sont très très forts. Je sais qu’Orelsan il en a déjà fait. Il a une manière d’écrire, il a un délire à lui, il a des images comme ça qu’il arrive à transmettre, super marrant. Je me souviens d’un truc qu’il avait fait, c’était avec Marion Cotillard. C’était à Canal. En gros, il l’avait vanné de ouf, j’ai trouvé ça super intéressant et je savais déjà que c’était un mec qui avait un vrai niveau en clash ». Une séquence à découvrir dans la vidéo ci-dessous :

Sinik pense qu’Orelsan pourrait le battre en clash : « Il a une manière d’écrire, un délire à lui » Sinik pense qu’Orelsan pourrait le battre en clash : « Il a une manière d’écrire, un délire à lui »

 

Sinik règle ses comptes avec Vitaa

Pour la sortie de son album Niksi, Sinik était invité dans l’émission de Lamal El Pistolero. Au cours de cet entretien, le rappeur originaire du 91 est revenu sur ses propos envers Vitaa dans Balles perdues. Concernant le duo qu’elle forme avec Slimane, le rappeur a confié : « Ce duo il est bon mais au bout d’un moment ça casse les c*uilles, t’allumes n’importe quelle chaine (…) tu les vois ». Le rappeur a une certaine rancœur contre elle. « Elle s’est servie de pas mal d’artistes pour grimper en haut et une fois que t’es tout en haut tu fais Les Enfoires, tu fais les trucs, et nous tu nous donne plus l’heure. », a-t-il expliqué. Puis il enchaine : « Aujourd’hui c’est impossible de leur demander un feat (…) ils vont vivre ça comme une régression, alors qu’ils sont nés dans notre monde. C’est de l’ingratitude pure et dur ». 

Avec ses mélodies et ses punchlines propres à lui-même, Naza a su réunir un public toujours aussi fidèle. Mais attention, l'artiste n'a pas dit son dernier mot et a fait des révélations cash sur sa manière de rapper.

Lire la suite