Niska explique la raison pour laquelle il est parti vivre au Maroc

Le 12 Nov 2021 à 00:09 par djfreak

Il y a quelques jours, Niska dévoilait, sur toutes les plateformes de streaming, sa nouvelle mixtape Le monde est méchant. Pour la promotion de ce nouvel opus, le rappeur du 91 a accordé plusieurs interviews. Dans l’une d’entre elle, l’artiste a confié les raisons pour laquelle il est parti vivre au Maroc. On vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Après plus de deux ans d’absence, Niska fait son retour ce vendredi 5 novembre avec sa nouvelle mixtape, intitulé Le monde est méchant. Dessus, le rappeur a invité du très beau monde : Maes, Hamza, Ninho, Guy2bezbar, Tiakola, Liim’s, Pepito, Madrane et Mayo.

Toujours en pleine promotion de ce projet, Niska a accordé une interview au journal Le Parisien. Dedans, le Charo s’est exprimé sur son déménagement, lui qui s’est installé à Marrakech. Il explique notamment qu’il recherchait de la discrétion : « En France, avec la popularité, il faut toujours tout calculer. À Marrakech, je vis normalement et on me demande un autographe une fois sur cinq quand je vais faire les courses au Carrefour ». Il n’est pas le seul à avoir sauté le pas puisque Gims a déjà la ville marocaine depuis quelques années.

 

 

Niska explique que Ninho n’était pas prévu sur son album

Sur ce nouvel opus, Niska a invité Ninho. Si ce n’est une surprise pour personne, compte tenu de leur très bonne relation, il n’aurait toutefois pas dû collaborer sur le morceau N.I. C’est Niska qui a confié cette anecdote lors de son passage dans l’émission Le Code, présenté par Mehdi Maïzi.

« C’est toujours un plaisir. Mais tu sais que le pire en plus dans l’histoire c’est que NI n’était même pas prévu sur le projet. De base je fais mon truc et tout, j’étais parti sur un gros feat c’était Maes, parce que je ne l’avais jamais fait. Et après le concept c’était de ramener des plus jeunes. On s’est retrouvé en vacance. Il est venu me voir vite fait au Maroc, on a fait une petite semaine de kiff. (…) A la base on kiff, on n’est même pas dans le truc et tout. On a tellement trop kiffé qu’on s’est regardé deux jours avant qu’il rentre : « gros, on n’a pas oublié un truc là ? ». En vrai, on a rigolé de ouf. », a-t-il déclaré.