Naps et Soso Maness narguent les parisiens suite à la défaite du PSG en finale

Le 24 Août 2020 à 07:28 par djfreak

Ce dimanche 23 août, les deux rappeurs marseillais Naps et Soso Maness ont adressé un petit message aux parisiens, suite à la défaite de leur équipe en finale de la Ligue des Champions.

Pour la première fois de son histoire, le Paris Saint-Germain disputait une finale de la Ligue des Champions. Ce dimanche soir, le club de la capitale affrontait le Bayern Munich. Malheureusement, les parisiens s’inclinent sur le score de 1 but à 0. C’est Kingsley Coman qui mettra fin au rêve parisien à la 59ème minute.

Naps et Soso Maness narguent les supporters du PSG

Forcément, cette défaite a fait plaisir à de nombreux rappeurs marseillais, notamment Naps et Soso Maness. Les deux rappeurs ont adressé un message suite à cette défaite du club de la capitale en finale de la Ligue des Champions.

Sur son compte Instagram, Naps a publié une photo où l’on voit le logo du club allemand, avec à l’intérieur le logo de l’OM. Il rajoute en légende : « Avoir Neymar c’est bien, Avoir l’étoile c’est MIEUX « . Une petite phrase qui ne va surement pas plaire aux supporters parisiens.

 

Soso Maness a également adressé un message. C’est sur son compte Twitter que le rappeur marseillais s’est exprimé. Il a repris les paroles de son titre Bande Organisée, où il dit : « Et ça fait zumba cafew cafew carnaval« . Tout ça pour dire que Soso Maness est très content du résultat.

 

Les marseillais fêtent la défaite du PSG

Alors qu’ils n’étaient pas concerné directement par la finale de la Ligue des Champions, les supporters marseillais avaient pour la plupart décidé de supporter le Bayern Munich ce dimanche soir. Il faut dire qu’il y a une rivalité entre entre le club de la capitale et l’OM. Mais les marseillais ont également la volonté que le club de leur ville reste le seul en France à avoir remporté la compétition européennes.

Au coup de sifflet final, les rues ont été envahies et des centaines de personnes ont exprimé leur joie dans la cité provençale. Des scènes peu habituelles en France quand une équipe tricolore s’incline.