Kaaris a redécouvert un morceau de son album Or noir : « Je l’avais même oublié »

Le 26 Avr 2022 à 13:09 par djfreak

S’il se fait très discret musicalement depuis quelques temps, Kaaris reste pour le moins très présent sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, l’artiste originaire de Sevran a partagé une anecdote improbable : il avait oublié un morceau de son album Or Noir. On vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Cette année, le classique Or Noir de Kaaris va souffler sa neuvième bougie. Et visiblement, le rappeur du 93 n’a pas la mémoire parfaitement claire sur son ancien projet. En effet, ce lundi 25 avril, l’artiste a partagé un titre de son album intitulé 2 et demi. D’après ce qu’il a mis en légende, il a oublié. « Je viens de réécouter ce son de “Or noir”. Je l’avais même oublié ce son et le troisième couplet. », a-t-il confié.

Le titre est l’outro de son projet, qui a beaucoup marqué par ses rimes crues. Et le troisième couplet est incisif et conclut parfaitement l’opus.

Kaaris a redécouvert un morceau de son album Or noir : « Je l’avais même oublié » Kaaris a redécouvert un morceau de son album Or noir : « Je l’avais même oublié »

 

Kaaris s’est exprimé sur les élections et Marine Le Pen

Après le premier tour des élections présidentielles, Kaaris a décidé de prendre la parole. En effet, le rappeur originaire de Sevran s’est laissé imaginer ce que représenterait une victoire de la candidate de l’extrême droite. Et c’est en pensant à la déception devant le film Batman, que lui est venu cette analyse : “Le nouveau Batman… éclaté ! Et en même temps, à un moment j’ai pensé… je me suis dit : mais hey, en fait, si Marine Le Pen, elle passe au pouvoir, la France ça va être Gotham City, gros… Ça va être Gotham City, je te le dis !  La purge, La purge 5 ! Ahh… On va rendre la pureté à la France et y’a des équipes de fachos qui vont débarquer, ça va être chaud. »

Puis il poursuit : « Avec Tanguy David au milieu, eux-mêmes, ils vont se ter-ma : “Qu’est-ce qu’il fait là ce Lien-Ma !?” Chaud, chaud, chaud, chaud… Chaud ! […] J’ai vu qu’il y avait grave des artistes qui avaient appelé à voter Macron. Et dans les commentaires, il y a un mec qui a mis – des fois je regarde les commentaires – : “les rappeurs ils ont peur, parce que le rap il va être interdit en fait !”. K2A conclue après avoir écouté du Francis Cabrel : “Fini les grecs, fini les babouches…”.

Ce vendredi 26 mars, Kaaris était de retour avec un nouveau projet, une semaine après la sortie de celui de SCH. Le rappeur originaire de Sevran s'est exprimé sur JVLIVS II, qu'il a beaucoup aimé.

Lire la suite