Joeystarr violent avec ses ex ? Il avoue « avoir déjà vrillé par amour »

Le 01 Nov 2021 à 15:58 par Sikagz

Depuis le début de sa carrière, JoeyStarr a souvent fait l’objet de rumeurs le concernant. D’ailleurs, l’une d’entre elles lui colle à la peau et l’accuse d’avoir été violent avec certaines de ses anciennes compagnes. Le rappeur a enfin pu briser le silence à ce sujet.

C’est indéniable, que l’on aime JoeyStarr ou pas, on ne peut pas lui enlever le fait qu’il ait marqué le rap français grâce à son groupe NTM qui va d’ailleurs bientôt débarquer au cinéma avec un biopic. Outre ses coups de gueule remarques et ses différents tacles à l’encontre de Kool Shen, l’artiste ne fait pas toujours parler de lui pour des sujets tout roses.

En effet, Joeystarr a souvent eu des démêlés avec la justice. Par exemple, il a été condamnée pour l’agression d’une hôtesse de l’air en février 1999 et a fini par écoper de six mois de prison ferme pour coups et blessures volontaires sur une ancienne compagne en juin. Dix ans plus tard, il est condamné pour violences conjugales. De quoi faire enfler les rumeurs sur son attitude avec ses anciennes compagnes.

Joeystarr violent avec ses ex ? Il avoue « avoir déjà vrillé par amour »

Il y a quelques jours de cela, Joeystarr soufflait ses 54 bougies et son ex Beatrice Dalle lui a même rendu hommage pour le coup. Un peu plus tôt dans le mois d’octobre, l’artiste a sorti son livre autobiographique Le Petit Didier. A cette occasion, il a accordé un entretien à Paris Match où on lui a demandé s’il a déjà « vrillé par amour et été violent« .

Ce à quoi, JoeyStarr a répondu sans filtres en disant: « Vous entendez quoi par là ? Parce que la virulence des mots, c’est déjà une forme de violence. Oui, j’ai déjà vrillé en amour. Vous voulez savoir si, quand je rentre chez moi, je cogne ? Non, contrairement à tout ce qu’on raconte sur moi, je n’ai jamais fait ça ».

Pour preuve, JoeyStarr a raconté une anecdote prouvant qu’il n’était pas autant coupable qu’on ne le dit :« Un jour, je dansais dans un bar et une de mes ex, avec qui je n’avais plus de contacts depuis un mois, débarque et me balance au visage des flûtes et une bouteille de champagne. Elle m’ouvre le cou. On termine au tribunal. Je n’ai pas eu gain de cause. J’ai appris que, quoi que je fasse, c’est extrapolé. On me voit avec les dents plus grandes, les ongles plus longs. La lecture est tronquée… ». Voilà qui a le mérite d’être clair.

En parlant de rap, une jeune artiste s’est fait lécher les parties intimes par un fan lors d’un concert.