IAM décide de prendre en charge les tests antigéniques pour ses concerts

Le 07 Oct 2021 à 09:43 par djfreak

Il y a quelques jours, IAM a pris la parole concernant les nouvelles mesures gouvernementales qui s’appliquera à partir de mi-octobre. Le groupe légendaire de Marseille a décidé de prendre en charge les tests antigéniques, qui sont obligatoire à l’entrée d’un concert si la personne ne possède pas le pass sanitaire.

Il y a quelques mois, le gouvernement, par le biais d’Olivier Véran, a annoncé rendre payants les tests qui ne seront pas sur ordonnance. Il y aura quand même des exceptions pour les 12-17 ans, les personnes déjà vaccinées et les cas contacts déclarés à l’Assurance Maladie. Jusqu’ici, la France était un des derniers pays européens à rembourser les tests.

Mais pour les concerts, nombreux sont ceux qui n’ont pas le pass sanitaire. Afin d’avoir le plus grand nombre de ses supporters à leurs concerts, IAM a décidé de rendre gratuits les tests antigéniques à l’entrée. Sur leur compte Instagram, Akhenaton, accompagné de Shurik’n, Said et DJ Kheops, a décidé de prendre en charge les tests à partir du 15 octobre.

« Salut à tous et à toutes. On a décidé de maintenir notre tournée malgré de multiples reports. Suite aux décisions gouvernementales. Donc à partir du 15 octobre prochain, les tests antigéniques ne seront plus pris en charge par la sécurité sociale. Nos concerts sont ouverts à tous. Sans distinction de couleur, de religion. On a décidé de prendre en charge les tests antigéniques à l’entrée de nos concerts pour toute personne qui ne dispose pas du pass sanitaire. On rappelle une nouvelle fois qu’on n’est pas des antivax. », déclare-t-il dans la vidéo ci-dessous.

 

 

IAM : Akhenaton n’est pas antivax

Au début du mois de septembre, le rappeur marseillais était l’invité dans Télé-Matin, sur France 2. Au cours de l’émission, le rappeur de 52 ans a nié avoir été admis en réanimation : « Je n’aurais pas repris les concerts si j’étais allé en réa. Ils m’ont réoxygéné avec une machine qui s’appelle Optiflow. Et après je suis resté trois jours en observation, pas en réa. »

Puis, l’artiste membre du groupe IAM s’est exprimé sur le vaccin. « Pour être antivax, il faut déjà voir un vaccin. Et aujourd’hui la loi européenne ne reconnaît pas cette thérapie-là comme étant un vaccin mais comme une thérapie génique. Je ne suis pas antivax. Je ne veux pas me faire ce vaccin-là. C’est très différent. », a-t-il déclaré.