Hatik s’en prend à BFMTV qui a partagé son nouveau titre : « Restez sur vos débats sur les femmes voilées »

Le 22 Avr 2022 à 16:40 par djfreak

Il y a quelques heures, Hatik a fait son grand retour avec un nouveau clip, intitulé Finir un texte. Ce nouveau clip a été partagé sur le site de BFMTV, ce qui a fait réagir le rappeur sur son compte Twitter. On vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Un an après la sortie de son dernier album Vague à l’âme, Hatik a décidé de faire son retour en publiant un nouveau clip, intitulé Finir un texte. Le rappeur en a profité pour annoncé sa signature chez le label Epic Records France. Dans le clip, l’interprète du hit Angela débute assis sur un tabouret, où il est vêtu d’une veste noire. Puis Hatik retire son blouson et se lance dans une séance de sport, accompagné d’un texte égotrip.

Cette nouvelle a été partagé par BFMTV, qui a publié un article sur leur site concernant la sortie de ce nouveau clip. Si pour beaucoup d’artistes il s’agit d’un bon coup de publicité, pour Hatik c’est tout le contraire. En effet, sur son compte Twitter, le rappeur a adressé un message au célèbre média. Il a notamment demandé de ne plus le partager. « parlez pas de moi svp restez sur vos débats de m*rde sur les femmes voilées. », peut-on lire sur son tweet. Hatik fait référence au débat présidentiel qui a eu lieu il y a quelques jours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Hatik s’en prend à BFMTV qui a partagé son nouveau titre : « Restez sur vos débats sur les femmes voilées » Hatik s’en prend à BFMTV qui a partagé son nouveau titre : « Restez sur vos débats sur les femmes voilées »

 

Hatik s’est exprimé sur son addiction à la boisson

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Hatik revient de loin. Sa carrière a pris une autre ampleur lorsqu’il a joué dans la série Validé. Aujourd’hui, il peut vivre de sa passion. Mais le jeune homme a souffert de son add*ction à la boisson et cela aurait pu lui porter préjudice. « Ce n’était pas la meilleure période de ma vie (…) Ce n’était pas joyeux, je faisais des c*nneries. Ça n’allait pas à la maison avec mes parents, je n’avais pas de meuf » s’est-il souvenu dans les colonnes de Libération.

D’ailleurs, c’est la religion et sa conversation à l’Islam qui lui ont permis d’aller de l’avant. Hatik poursuit : « Ça m’apaise, me donne des réponses (…) J’ai un rapport ultra-intime et tolérant sur la religion. Il n’y a pas une pratique. Je suis aussi ami avec des musulmans qu’avec des non-musulmans, des athées, des chrétiens ou des juifs (…) Je trouve que ma génération vit mieux ensemble que celle d’avant. C’est logique : plus il y aura de métissage en France, plus il y aura de vivre-ensemble ».

Ce vendredi 28 janvier, Sinik a fait son grand retour avec un nouveau titre, intitulé Balles perdues. Dessus, le rappeur s'en prend à plusieurs personnalités, ainsi que des médias.

Lire la suite