Hatik révèle qu’il a voulu tout plaquer comme Diam’s

Le 15 Mar 2021 à 23:23 par djfreak

Dans son dernier clip intitulé A la Mélanie, Hatik rend hommage à la légende féminine du rap français, Diam’s. Invité sur le plateau de Quotidien, l’artiste a révélé avoir voulu arrêter sa carrière, comme elle. On vous explique tout dans l’article.

L’année 2020 a été l’année de la révélation pour Hatik. Inconnu du grand public il y a un an, le rappeur a vu sa côte explosé lors de la diffusion de Validé, la série produite par Franck Gastambide pour Canal+. Le jeune homme a aussi frappé très fort avec son album Chaise Pliante, certifié disque de platine avec plus de 100 000 exemplaires vendus.

Cette année, Hatik compte réitérer cette très belle performance avec un nouvel album. Intitulé Vague à l’âme, ce projet est disponible depuis ce vendredi 12 mars et est composé de 29 titres. Sur ce double album, on peut retrouver quatre très bonnes collaborations : Kalash, Laylow, Méryl et Tiitof.

Hatik confie qu’il voulait tout arrêter comme Diam’s

Pour la promotion de son nouvel album, le jeune rappeur était l’invité dans Quotidien. Au cours de l’émission, Hatik explique qu’il voulait arrêter la musique comme Diam’s. C’est dans sa musique A la Mélanie que l’artiste a sorti : « Je crois que je vais faire mes bagages, loin de là, à la Mélanie ». Il explique la signification de cette phrase dans l’émission : « Quand la vie change d’un coup, on est vachement tenté, des fois, de se dire : « Ma vie était plus simple avant ».

Mais à l’inverse de Diam’s, Hatik ne voudrait pas arrêter la musique pour se tourner vers l’islam. “Pour moi, ce n’est pas cette connotation-là. Mon ambition, c’est d’être un petit papa de famille, qui a sa femme, sa fille dans la poussette et qui va chercher sa baguette le dimanche matin sans se faire emmerder.” Hatik aspire simplement à “la vie la plus simple qui soit, sans que personne ne (lui) parle dans la rue”. Toutefois, l’artiste se veut rassurant, la fin de sa carrière n’est finalement plus d’actualité. “J’ai toujours voulu faire de la musique mais je n’ai jamais cherché ce statut-là. Des fois, je me dis que j’aurais dû faire comme les Daft Punk : me masquer”, a-t-il confié dans l’émission.