Hatik ne juge pas les artistes qui achètent des vues pour gonfler les ventes

Le 22 Mar 2021 à 12:08 par djfreak

Dans sa dernière interview, Hatik s’est exprimé sur les artistes qui achètent des vues afin de gonfler les ventes.

Depuis de nombreuses années dans le rap français, des rumeurs circulent concernant l’achat de vues sur YouTube et de streams sur les plateformes de streaming. C’est d’ailleurs une des raisons parmi lesquelles Booba et Gims sont en froid. Le leader de la Sexion d’Assaut avait prévu de balancer des noms d’artistes qui trichaient, ce qui n’avait pas plu au Duc de Boulogne.

Hatik ne juge pas les artistes qui achètent des vues

Ce vendredi 12 mars, Hatik nous présentait son nouveau projet, intitulé Vague à l’âme. Sur ce double album, on peut retrouver quatre très bonnes collaborations : Kalash, Laylow, Méryl et Tiitof. Pour la promotion de son nouvel opus, Hatik a accordé une interview pour Konbini. Au cours de cet entretien, le rappeur révélé par la série Validé a donné son avis concernant les artistes qui achètent des vues. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le jeune homme ne juge pas ceux qui le font.

« Ca a toujours existé. Tu as toujours eu le truc du mec qui sort un CD et tout son quartier va acheter l’album par caisse et caisse, pour faire gonfler les ventes tu vois. Il y a des artistes qu’on écoute aujourd’hui, leur première semaine de leur premier disque elle a été monstrueuse parce qu’il y a eu des achats et que derrière ça a lancé leur carrière. Aujourd’hui ce sont des artistes ultra reconnu, que tout le monde écoute, et personne se pose la question de savoir si en première semaine de leur premier album… On s’en bat les c*uilles ! », déclare-t-il dans un premier temps.

Puis il continue en donnant son point de vue : « En vrai pour moi, un mec qui achète ses vues, si ça lui permet d’avoir une visibilité et que derrière il transforme ça avec une vraie putain de carrière, qu’il a vraiment un message, une musicalité, fait mon pote. Moi je fais pas la compétition pour des vues, j’en ai rien à foutre. Si je veux acheter des vues je vais en acheter. Mais ça se voit bien qu’on achète pas les vues. »

Une séquence à découvrir à la fin de la vidéo ci-dessous.